lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Iran dément que son système de missiles ait été infiltré

Téhéran, 21 février (Prensa Latina) Téhéran a démenti que les États-Unis avaient infiltré le système de missiles iranien. Une source haut placée de la République Islamique  a affirmé que, contrairement à ces affirmations, c’est l’Iran qui s’est introduit dans le système de pilotage des avions du Pentagone.

Selon le commandant de la Division Aérospatiale du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique (CGRI), le général de brigade Amir Ali Hayizade, les techniciens iraniens ont pris le contrôle des avions nord-américains survolant l’Iraq et la Syrie.

« Nous avons infiltré le système de contrôle des États-Unis et, immédiatement, nous avons pu obtenir des informations pour nous aider dans notre combat contre les terroristes », a précisé Haziyade.

Il a ajouté que les affirmations des autorités états-uniennes concernant leur interception des systèmes iraniens de missiles étaient des mensonges.

Si elles y étaient parvenues, a-t-il souligné, cela aurait causé un énorme scandale car, à l’époque, les États-Unis essayaient de négocier avec Téhéran sur ce programme.

L’idée générale est que le Pentagone cherchait à avoir une confrontation militaire avec  l’Iran mais en territoire Syrien et Irakien, mais la République Islamique frustra les plans de Washington.

Les États-Unis accusent la nation perse de développer une capacité militaire offensive bien que cette dernière ait toujours nié ces accusations et réitéré à maintes reprises que son arsenal était uniquement à caractère dissuasif et de défense.

peo/agp/arc/cvl

EN CONTINU
notes connexes