vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La situation des territoires palestiniens occupés s´est détériorée en 2018

Nations Unies, 22 février (Prensa latina) La coordinatrice adjointe de l´aide d´urgence de l´ONU, Ursula Mueller, a informé mercredi le Conseil de Sécurité du fait que la situation humanitaire dans les territoires palestiniens occupés s´est détériorée l´année dernière.

« Cela a été particulièrement ressenti dans la Bande de gaza, où le nombre de décès liés aux manifestations près de la vallée frontalière a fortement augmenté suite à une violente répression d´Israël. Les restrictions de mouvement des palestiniens, puis des biens et des services, ainsi que les interdictions financières, affectent grandement les territoires occupés », a-t-elle ajouté.

Mueller a signalé que l´insécurité alimentaire touche des milliers de personnes à Gaza, lesquelles n´ont pas non plus accès aux services d´hygiène et de santé.

« Les destructions de logements palestiniens, les expulsions et les déplacements forcés se poursuivent, alors que Tel-Aviv continue la construction de colonies illégales et que la violence des colons israéliens augmente », a détaillé Mueller.

Elle a de la même manière tiré la sonnette d´alarme au sujet des tentatives destinées à délégitimer l´aide humanitaire et la crise financière à laquelle fait face l´Agence des Nations Unies pour les Réfugiés Palestiniens (Unrwa) compte tenu de la drastique diminution de la participation des États-Unis.

Le coordinateur spécial de l´ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a pour sa part assuré qu´avec la difficile situation à Gaza et en Cisjordanie, s´éloigne la possibilité de créer deux États: Israël et la Palestine.

« La détérioration de la situation dans les deux territoires palestiniens occupés, la violence des colons israéliens et les blocus de Tel-Aviv rendent la solution bi-étatique de plus en plus difficile », a-t-il affirmé lors d´une vidéoconférence.

« La partie la plus préoccupante dans ce conflit: le fait que les palestiniens qui vivent sous occupation ont besoin du maximum soutien de la communauté international et du Conseil de Sécurité; il faut agir d´urgence pour prévenir le risque d´une situation humanitaire extrêmement grave dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie », a-t-il souligné.

« La menace de violence et de radicalisation de cette zone s´accroit, ce qui empêche les deux peuples de cohabiter en paix », a prévenu le représentant de l´ONU.

La représentation de l´Afrique du Sud, au sein de l´organe de 15 membres de l´organisme multilatéral, a signalé que depuis longtemps, la paix en Palestine continue à leur échapper des mains, et que le Conseil de Sécurité a très peu fait à ce sujet.

L´Indonésie a pour sa part déplorer le fait que, compte tenu de l´entrave des États-Unis, cet organisme n´ait même pas pu publier une déclaration concernant la situation alarmante dans les territoires palestiniens.

peo/jf/ifb

EN CONTINU
notes connexes