jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Chine critique la politisation de l´aide au Venezuela dans des buts subversifs

Pékin, 26 février (Prensa Latina) La Chine a critiqué hier le fait que les États-Unis et leurs alliés politisent l´envoie de la dénommée aide humanitaire au Venezuela dans le but de provoquer l´instabilité et des troubles dans ce pays et les territoires voisins, puis a insisté sur la recherche d´une sortie du conflit par le dialogue.

Lu Kang, porte-parole du Ministère des Relations Extérieures chinois, a manifesté dans un communiqué le rejet de son Gouvernement face à une telle attitude. Puis il a appelé la communauté internationale a offrir une assistance constructive à la nation sud-américaine avec la prémisse de respecter sa souveraineté.

Le diplomate a réitéré que Pékin s´oppose à l´intervention de forces étrangères dans les questions internes du Venezuela, et plaide pour le maintien de la paix, le respects des lois et des normes globales relatives aux liens entre les divers États du monde.

« Nous appelons une nouvelle fois le Gouvernement et l´opposition du Venezuela à chercher une solution politique par le biais du dialogue, des consultations et dans le cadre de leur Constitution », a souligné Lu Kang.

Il a ajouté qu´il correspond à la communauté internationale de contribuer, par des actions concrètes, à la stabilité, au développement économique et au bienêtre social de cette nation latino-américaine.

La Chine a ainsi souligné sa posture face aux faits violents, ayant entrainé des morts, déclenchés par la tentative de l´opposition vénézuélienne, des États-Unis et leurs alliés, d´introduire samedi dernier la dénommée aide humanitaire par la force et le biais de pressions.

Le géant asiatique, avec entre autres la Russie, la Syrie, le Nicaragua, la Bolivie, Cuba et des pays des Caraïbes, ont en de nombreuses occasions, et depuis un certain temps, fait part de l´actuelle menace d´une agression militaire contre la souveraineté, l´intégrité territoriale et l´indépendance politique du Venezuela. Ils insistent en ce sens à défendre les principes de la Charte de l´Organisation des Nations Unies et à s´opposer à l´ingérence et l´intervention sur place, ce qui représenterait un danger pour toute la région.

Sous le prétexte de l´ « aide humanitaire », et de la prétendue « responsabilité de protéger », les États-Unis et leurs alliés cherchent à intervenir au Venezuela, comme le démontrent clairement les vols militaires dans la Caraïbe et la tension aux zones frontières.

Depuis le début du mois, des avions de la Force Aérienne nord-américaine ont commencé à arriver à Cucuta -ville colombienne limitrophe avec le Venezuela- et d´autres points stratégiques avec la supposée et dénommé assistance.

peo/tgj/ymr

EN CONTINU
notes connexes