vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Espagne reçoit le représentant de l’opposant vénézuélien Juan Guaidó

Madrid, 26 février (Prensa  Latina) Le Gouvernement espagnol a accepté de recevoir António Ecarri, représentant pour l’Espagne de Juan  Guaidó, le président autoproclamé en charge du Venezuela qui a été reconnu comme tel par les autorités locales, font savoir les médias.

Selon l’agence d’information EFE et Europa Press, Ecarri a été reçu ce lundi au siège du Ministère espagnol des Affaires Étrangères par le secrétaire  d’État à la Coopération Internationale pour les affaires de l’Amérique Ibérique et des Caraïbes, Juàn Pablo de Laiglesia.

La rencontre a eu lieu à la sollicitude de l’opposant vénézuélien qui a fait parvenir une demande de rencontre officielle  la semaine dernière au Ministère des Affaires Étrangères afin de « présenter ses lettres d’accréditation en tant que représentant personnel du président en charge du Venezuela ».

La dénomination de représentant personnel, accordée par les pays de l’Union Européenne qui ont reconnu Guaidó, évite que les envoyés de Guaidó reçoivent le titre d’ « ambassadeur » jusqu’à ce que « la situation devienne plus claire », font savoir des sources diplomatiques citées par EFE.

Selon cette même agence, Ecarri est venu présenter à de Laiglesia les lettres l’accréditant comme représentant, et non comme ambassadeur, du président autoproclamé qui est membre de l’Assemblée Nationale du Venezuela (inhabilitée  par le Tribunal Suprême pour non respect de la Constitution).

Pour le moment, l’administration sociale-démocrate de Pedro Sánchez n’a pas clarifié le statut qui sera accordé à l’émissaire du président autoproclamé qui n’est qu’une marionnette au service des États-Unis aux yeux du gouvernement constitutionnel vénézuélien de Nicolás Maduro.

Des sources contactées par Europa Press ont souligné que la décision de l’Espagne peut servir de référence aux autres gouvernements européens.

Dans de récentes déclarations à Prensa Latina, l’ambassadeur en titre du Venezuela en Espagne, Mario Isea, a affirmé que Guaidó n’a aucune compétence pour désigner « ni les ambassadeurs, ni les fonctionnaires publics car il n’est que le président d’une Assemblée invalidée », a-t-il insisté.

« Ces actes de Guaidó créent des nuisances, mais il n’existe aucun fondement légal pour que le titulaire d’un parlement inhabilité puisse s’autoproclamer président de la république en reniant la Constitution », a déclaré Isea.

L’opposition a l’intention de s’imposer par la force et, dans cette optique, elle tente d’affaiblir de l’extérieur  les institutions vénézuéliennes, d’isoler le Venezuela et de diminuer sa présence à l’étranger, a dénoncé le représentant légitime de Caracas à Madrid.

peo/acl/edu 

EN CONTINU
notes connexes