mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

« Lula est victime d´une chasse politique », affirme son avocat

La Havane, 21 mars (Prensa latina) « Lula est victime d´une chasse politique et le processus à son encontre est une farce », a affirmé l´avocat Luiz Greenhalgh, représentant légal de l´ancien président brésilien victime d´une injuste condamnation dans la nation sud-américaine.

Lors d´une rencontre au siège de l´Institut Cubain d´Amitié avec les peuples (ICAP), l´avocat a proposé une présentation de la vie politique de Lula, et a souligné sa présence durant deux mandats aux commandes du Brésil, lorsqu´il a sorti près de 30 millions de personnes de la pauvreté.

Concernant les actions entreprises contre le leader du Parti des Travailleurs (PT), Greenhalgh a signalé que la presse a intensifié la critique à son encontre et que la télévision de droite de son pays mentait quotidiennement au sujet de Lula, ce qui a notamment permis son emprisonnement sur ordre du juge Sergio Moro.

Puis il a appelé à continuer la bataille pour faire pression contre le pouvoir judiciaire du Brésil, car Lula a énormément souffert durant près d´un an de prison, notamment par la perte de plusieurs êtres chers (dont son frère et un petit-fils).

L´avocat a également souligné qu´un grand nombre de brésiliens considèrent que les injustices commises à l´encontre de l´ex-mandataire ont été destinées à l´empêcher de se présenter aux dernières élections présidentielles du géant sud-américain.

Puis il a également critiqué la récente visite du président Jair Bolsonaro aux États-Unis, dont la première étape a été une rencontre avec la CIA.

La veille, lors de déclarations à la presse à l´Université de La Havane, Greenhalgh a précisé que le pouvoir judiciaire au Brésil est effrayé par la nouvelle alliance politico-militaire de Jair Bolsonaro, mais que la défense de Lula présentera d´autres recours pour continuer de lutter pour sa liberté, en insistant sur l´importance de la mobilisation internationale pour soutenir cette cause.

Lula, âgé de 73 ans, accompli depuis le 7 avril 2018 une peine de 12 ans et un mois au siège de la Police Fédérale de la ville de Curitiba, sur ordre de celui qui était alors magistrat, Sergio Moros, et qui est aujourd´hui ministre de la justice du gouvernement de Jair Bolsonaro.

La rencontre au siège de l´ICAP a permis d´informer sur la campagne Lula Libre Ya! (Lula Libre Maintenant!) qui sera menée du 7 au 10 avril prochains et à laquelle sont notamment invitées toutes les organisations de solidarités avec Cuba dans le monde.

peo/jha/ybv

EN CONTINU
notes connexes