mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie condamne les déclarations des États-Unis sur le Golan

Moscou, 22 mars ( Prensa Latina) La Russie a aujourd’hui condamné les déclarations déstabilisatrices du président des États-Unis, Donald Trump, sur la supposée souveraineté de l’Etat d’Israël sur les Hauteurs du Golan syrien, ces déclarations étant en violation évidente avec l’une des résolutions prises par l’ONU.

De telles déclarations ne peuvent que déstabiliser la situation déjà extrêmement tendue qui règne au Moyen-Orient, a fait savoir le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, en commentant les affirmations de Trump sur la nécessité de reconnaitre l’appartenance des Hauteurs du Golan à Israël.

L’idée même d’une telle appartenance va à l’encontre de la volonté de trouver une solution pacifique au différent qui déchire le Moyen-Orient depuis tant d’années. Elle est plutôt un facteur négatif qui ne peut qu’empirer la situation.

Damas, Téhéran et Bruxelles se sont élevées contre ces propos de Washington qui sont en violation flagrante avec le Droit Syrien et bafouent la souveraineté de la Syrie.

Il y a quelque temps, Trump avait également annoncé le transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem, bien que les résolutions de l’ONU aient toujours considéré la ville sainte comme une capitale commune devant être partagée par les palestiniens et les israéliens.

Grâce à la coopération de la Police Militaire Russe qui  a agi en accord avec les autorités syriennes, il a été mis fin aux escarmouches perpétuelles surgissant dans la zone de division imposée par Tel Aviv sur les zones occupées des Hauteurs du Golan.

L’aviation israélienne a lancé des attaques contre les régions syriennes sous prétexte que de supposés tirs d’artillerie syriens avaient pris pour cible la zone des Hauteurs du Golan occupée par Israël, que Tel Aviv considère comme faisant partie de son propre territoire.

Peo/mem/to

EN CONTINU
notes connexes