dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela se récupère du nouveau sabotage de son système électrique

Caracas, 26 mars (Prensa Latina)Le ministre de la Communication et de l´Information du Venezuela, Jorge Rodriguez, a déclaré que le Venezuela se récupère en un temps record de la nouvelle attaque au système électrique national.

Par le biais d´images et de vidéos sur son compte Twitter, Rodriguez a montré les dommages provoqués, puis a confirmé que durant toute la nuit les pompiers ont combattu le feu, définitivement éteint dans les premières heures de la journée, annonçant que le service électrique était rétabli pour une partie de Caracas et d´autres régions.

« Le sinistre au sein de la centrale hydroélectrique du Guri (dans l´État de Bolivar) s´est produit hier après-midi lorsque les assaillants ont provoqué un incendie dans la cour 765kva, avec l´intention de nuire définitivement à la génération et transmission d´énergie », a-t-il signalé.

Puis il a dénoncé le fait que la droite vénézuélienne n´a pas de limites dans son ambition et ses homicides, en soulignant qu´  « il y a ici un peuple, un président-peuple, et une dignité démultipliée ».

Pour sa part, le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a exprimé que les « ennemis de la Patrie ne cessent leurs tentatives de déstabiliser le pays. Je les assure que lors de chaque action de haine contre notre Patrie, ils trouveront face à eux un peuple toujours plus uni, conscient et mobilisé ».

Le chef d´État a souligné que l´intention de la « droite est d´agresser, d´attaquer, et de provoquer une angoisse au sein de la population pour atteindre le pouvoir par la voie de la violence », et ainsi voler toutes les ressources qui appartiennent aux vénézuéliens.

Selon les autorités, ce sabotage s´ajoute aux actions de l´opposition, avec le soutien du Gouvernement étasunien, destinées à affecter les services de base de la population et créer un chaos interne qui justifierait une intervention militaire.

La veille, la vice-présidente de la nation sud-américaine, Delcy Rodriguez, a estimé que le Gouvernement des États-Unis se trouve derrière cette attaque au Système Électrique National.

Elle a accusé le sénateur étasunien Marco Rubio, le conseiller en Sécurité Nationale, John Bolton, et le secrétaire d´État de la nation nord-américaine, Mike Pompeo, d´être les auteurs intellectuels du sabotage qui prétendait une fois de plus affecter les services de base de la population.

peo/ga/ycv

EN CONTINU
notes connexes