lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela demande à l´occident de respecter le Droit International

Caracas, 1er avril (Prensa Latina) Le chancelier du Venezuela, Jorge Arreaza, a exigé ce week-end le respect du Droit International aux puissances occidentales face aux constantes menaces d´agression et aux ingérences  dans les affaires internes du pays sud-américain.

Dans un message publié sur son compte Twitter, le titulaire a appelé à la défense de la Charte des Nations Unies, notamment concernant les affaires internes de chaque pays.

« Même si cela parait incroyable, depuis le Venezuela, nous devons rappeler quasi quotidiennement à plusieurs gouvernements occidentaux qu´ils doivent respecter le Droit International, tout comme les principes et objectifs de la Charte des Nations Unies, dont le respect des affaires internes des pays », a manifesté le fonctionnaire.

Les déclarations d´Arreaza répondent aux menaces d´alliés des États-Unis qui persistent à prendre des mesures agressives contre Caracas par le biais de mécanismes antidémocratiques.

« L´embargo économique et financier, tout comme les attaques terroristes commanditées par l´impérialisme nord-américain n´ont cessé d´affecter le Venezuela », a-t-il ajouté.

Le chancelier vénézuélien a également rejeté les déclarations de l´homme politique britannique Jeremy Hunt, qui a assuré que son pays reconnait le député d´opposition Juan Guaido comme le « mandataire en intérim » et ne reconnait pas les mesures légales engagées par l´Exécutif légitime de Caracas contre l´usurpation de pouvoirs.

Hunt a également appelé à des « élections libres et justes pour résoudre la crise au Venezuela », dans un message publié sur son compte Twitter.

« Le plus curieux de ce type de commentaires pleins d´orgueil colonial, contraires au Droit International, c´est qu´il provient du porte-parole d´un pays dont le peuple est celui qui réclame urgemment que soit convoquées des élections », a estimé Arreaza.

peo/mgt/ebr

EN CONTINU
notes connexes