dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´ONU appelle au dialogue entre le gouvernement et les indigènes en Colombie

Bogotá, 5 avril (Prensa Latina) L´Office en Colombie de la Haute-Commissionnaire des Nations Unies pour les Droits de l´Homme a exhorté hier au dialogue entre le gouvernement national et les communautés indigènes dans le sud-ouest du pays.

Par le biais d´un communiqué, les Nations Unies ont appelé à éviter la violence dans la région du Cauca, épicentre de la mobilisation des peuples originaires qui demandent le respect et la mise en place de près de mille 300 accords signés ces dernières années.

Les natifs revendiquent des territoires ancestraux, exigent la mise en place de l´Accord de Paix en ce qui concerne la réforme rurale intégrale et la substitution volontaire des cultures illicites, puis demandent des garanties de sécurité face à l´escalades de crimes contre des leaders sociaux.

L´organisme international a également fait part de sa préoccupation quant aux attaques et destructions de sièges du mouvement indigène et paysan dans la ville de Popayan, capitale du département du Cauca, faisant un bilan de huit blessés graves.

L´ONU a réitéré que la protestation sociale pacifique est un droit de l´Homme, et a prévenu que l´usage de la force lors de manifestations publiques doit être exceptionnel, dans des circonstances strictement nécessaires et le cadre des lois du Droit International.

Selon des leaders de l´opposition en Colombie et du mouvement indigène, les agressions à l´encontre des manifestants sont payées par des entrepreneurs et des latifundistes, et répondent au discours de stigmatisation contre la protestation qui prévoit sur une grande partie de la scène politique et médiatique locale.

peo/acl/tpa

EN CONTINU
notes connexes