mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis annoncent de nouvelles sanctions contre Cuba et le Venezuela

Washington, La Havane, 8 avril (Prensa Latina) Le vice-président étasunien, Mike Pence, a annoncé vendredi des sanctions contre des embarcations du secteur pétrolier du Venezuela, et qui transportent du brut à Cuba, puis a insisté sur ses menaces à l´encontre du pays sud-américain.

Par le biais de son compte du réseau social Twitter, il a manifesté que le président Donald Trump est en train de prendre des mesures contre l´une des ressources vitales du gouvernement de Nicolas Maduro, que Washington ne reconnait pas comme mandataire du Venezuela malgré sa réélection en mai 2018 avec plus de 68 pour cent des suffrages exprimés.

« Aujourd´hui, les États-Unis sanctionneront 34 embarcations de la propriété ou opérant pour Pdvsa (entreprise des Pétroles du Venezuela), ainsi que deux compagnies additionnelles qui transportent du pétrole vénézuélien à Cuba. Le pétrole du Venezuela appartient au peuple du Venezuela », a-t-il écrit.

Comme l´a dit Trump, « au Venezuela, toutes les options sont sur la table », a ajouté Pence, dont le gouvernement est accusé par Caracas de promouvoir un coup d´État dans le pays sud-américain, notamment par son soutien à Juan Guaido, député d´opposition qui s´est autoproclamé président en charge du pays.

« Maduroferait bien de ne pas mettre à l´épreuve la détermination des États-Unis. Maduro doit partir », a-t-il ajouté dans ses attaques à l´encontre de l´Exécutif de Caracas qui ne cesse de dénoncer l´ingérence nord-américaine.

Peu après les messages de Mike Pence, le Département du Trésor étasunien a émis un communiqué signalant les actions prises par son Office de Contrôle des Actifs Étrangers (OFAC) à l´encontre des embarcations et compagnies qui opèrent dans le secteur pétrolier vénézuélien.

Le Département d´État nord-américain a pour sa part indiqué dans un communiqué que Washington continuera d´utiliser tout le poids de son pouvoir économique et diplomatique pour ce qu´il qualifie de « transition pacifique » au Venezuela.

Le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, a rejeté les nouvelles sanctions des États-Unis contre le secteur pétrolier du Venezuela, et qui cherchent également à affecter l´île, en les qualifiant de « superbe impériale ».

Diaz-Canel a signalé que ces mesures sont un acte d´ingérence et d´extraterritorialité, tout en rappelant que l´échange bilatéral de biens et services constitue une activité légale protégée par des accords commerciaux.

peo/

EN CONTINU
notes connexes