mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un rapport révèle que des armes françaises sont employées dans le conflit du Yémen

Paris, 16 avril (Prensa Latina) Une fuite du service de renseignements militaires a hier révélé que des armes vendues par la France à l’Arabie Saoudite et aux Émirats Arabes Unis sont utilisées dans le conflit du Yémen.

Ce document, publié  à la date  du 25 septembre 2108 par  Radio-France et « Disclose » inclut une liste des armements fournis par Paris et qui sont employés dans cette guerre.

Dans l’inventaire, on trouve des chars Leclerc, des obus, des avions de chasse Mirage 2000-9, des radars Cobra, des blindés Aravis, des hélicoptères Cougars et Dauphin, des frégates Makkah, une corvette lance-missiles Bayunnah et des canons César.

La presse indique que bien que le Gouvernement soit tout-à-fait au courant des dommages que ces armes peuvent causer à la population civile, il continue à les remettre à l’Arabie Saoudite, comme, par exemple, les 147 canons qu’il prévoit d’envoyer à Riad jusqu’en 2023.

En fait, ajoutent certains médias, ce rapport a été présenté le 3 octobre lors d’un Conseil de Défense présidé par Emmanuel Macron lui-même.

La seule réaction à la divulgation de ce rapport a été celle de la Commission Interministérielle pour l’Exportation de Matériel de Guerre qui dépend du cabinet d’Édouard  Philippe, le premier ministre.

Selon cette Commission, les armes d’origine française détenues par les pays membres de la coalition se trouvent uniquement en position défensive; elles ne sont pas utilisées sur la ligne de front.

« À notre connaissance elles n’ont causé aucune victime civile sur le territoire du Yémen », a ajouté le premier ministre.

peo/oda/lmg

EN CONTINU
notes connexes