mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´ONU s´alarme de l´augmentation des affrontements en Libye

Nations Unies, 22 avril (Prensa Latina) La représentante spéciale adjointe du secrétaire général de l´ONU pour la Libye, Maria do Valle Ribeiro, a prévenu aujourd´hui que les affrontements à Tripoli s´accentuent, et que de l´artillerie lourde est y compris utilisée contre des zones fortement peuplées.

« Nous sommes très préoccupés pour les migrants, les réfugiés et les demandeurs d´asile qui s´y trouvent retenus et ont besoin d´être transportés vers des lieux plus sûrs », a indiqué la haute représentante par vidéo-conférence.

« Il y a plusieurs milliers de personnes déplacées, et le chiffre augmente continuellement en raison de la persistance des affrontements », a-t-elle expliqué à la presse accréditée aux Nations Unies.

« Certains rapports font état de plus de 200 civils décédés, mais il n´existe toujours pas de chiffre officiel, ni aucune manière de les vérifier », a-t-elle signalé.

Puis elle ajouté que la Mission de Soutien des Nations Unies en Libye (Unsmil) demandent aux parties en conflit de permettre l´accès à l´assistance humanitaire, particulièrement pour aider les migrants et réfugiés qui se trouvent retenus dans des centres sur place.

La haute représentante a souligné l´engagement de cette mission à maintenir sa présence à Tripoli, soutenir l´assistance et continuer les actions pour impulser un processus politique sur place.

« En ce moment, cette équipe de l´ONU coordonne et collabore avec des institutions de santé, mais il est urgent d´augmenter les fonds pour pouvoir répondre aux grandes demandes de médicaments et de protection », a-t-elle détaillé, en réitérant le fait que les parties en conflit doivent remplir leurs obligation concernant la protection des civils et de leurs infrastructures.

« L´Unsmila besoin d´un accès plus important pour apporter l´assistance nécessaire, et même si une grande partie du travail se concentre sur la capitale libyenne, cette mission est également présente dans différents endroits du pays pournotammentpallier au manque d´accès à l´eau potable, aux services de santé et d´hygiène », a-t-elle ajouté.

Maria do Valle Ribeiro a déploré le fait que « l´escalade de violence en Libye ait mis fin aux peu de progrès réalisés dans le sens d´un processus politique ; mais l´ONU continuera de travailler dans cette direction », a-t-elle ajouté.

Le conflit en Libye a débuté il y a de ça plus de sept ans, et maintenant au moins 820 mille personnes ont besoin d´aide humanitaire pour survivre, dont 250 mille enfants selon les chiffres de l´ONU.

Malgré les accords de paix signés au Maroc en décembre 2015, la Libye est plongée dans le chaos et la violence depuis 2011, lorsqu´une intervention militaire de l´OTAN a encouragé et soutenu le renversement et l´assassinat de Muamar El Khadafi.

Les luttes pour le pouvoir et les actions de milices, dont des groupes considérés comme terroristes, continuent depuis lors dans ce pays pétrolier du nord de l´Afrique où augmentent également la criminalité et le trafic de personnes.

peo/mv/ifb

EN CONTINU
notes connexes