mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´OIM lance un appel pour venir en aide aux victimes du conflit en Libye

Genève, 26 avril (Prensa Latina) L´Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a lancé un appel mercredi pour collecter 4,3 millions de dollars lors des trois prochains mois pour pouvoir venir en aide aux victimes du conflit armé dans la capitale libyenne.

 

Selon cet organisme, après près de trois semaines de conflit à Tripoli, on rapporte plus de 35 mille déplacés, plus de 200 morts et des milliers de blessés. Il est attendu plus d´insécurité dans cette zone, une augmentation des besoins humanitaires et de protection au fur et à mesure que le conflit s´intensifie.

« Les familles sont en train de fuir leurs logements dans le sud de Tripoli en raison des affrontements entre les forces du maréchal Khalifa Haftar et du Conseil Présidentiel (Gouvernement reconnu par les Nations Unies) », a exprimé le chef de la mission de l´OIM dans la nation nord-africaine, Othman Belbeisi.

« Avec des milliers de personnes qui courent tous les jours pour leur sécurité et plus de trois mille migrants détenus, des mesures immédiates sont nécessaires pour apporter un soutien crucial aux civils vulnérables dans la capitale », a-t-il insisté.

L´OIM a informé qu´elle fournit des aliments, les premiers soins de santé, un soutien pour le retour humanitaire volontaire et de meilleurs conditions de vie aux migrants des centres de détention.

Selon l´Organisation Mondiale de la Santé, au moins 254 personnes sont décédées et plus de mille 200 ont été blessées lors des affrontements armés à Tripoli depuis le 4 avril dernier.

Ce conflit s´est intensifié lorsque l´auto-dénommé Armée Nationale de Libye, commandée par Haftar, a ordonné à ses effectifs de marcher sur Tripoli, et depuis des combats intenses ont lieu avec les forces du Conseil Présidentiel.

L´ONU a demandé une trêve humanitaire aux parties en conflit pour réaliser l´évacuation des civils attrapés entre les feux croisés et permettre une assistance d´urgence.

Divisée de facto en trois administrations, et avec une présence de plusieurs milices armées, la Libye se trouve plongée dans le chaos et la guerre civile depuis le renversement du Gouvernement de Muamar Gadafi et son assassinat en 2011, auxquels ont participé les États-Unis et leurs alliés de l´Organisation du Traité de l´Atlantique Nord (OTAN).

En plus du Conseil Présidentiel, le pays compte deux autres centres de pouvoir, l´un depuis le Parlement de Tobruk, dominé par Haftar, et le troisième, dans le nord-est, contrôlé par l´alliance des villes-États de Misrata et Zintan.

peo/acl/lla

EN CONTINU
notes connexes