dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Alerte quant aux conséquences du conflit séparatiste au Cameroun

Yaoundé, 29 avril (Prensa latina) Le Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC, pour ses sigles en anglais) a alerté ce week-end des graves conséquences du conflit séparatiste au Cameroun depuis 2016.

 

Selon le site Africanews, le secrétaire général du NRC, Jan Egeland, a condamné le silence international, considérant que celui-ci sous-estime et ignore cette crise.

« Il y a tous les jours des atrocités commises contre des civils et le monde n´est apparemment pas au courant, et ne cherche pas non plus à l´être », a commenté Egeland lors d´une visite au Cameroun.

Selon les plaintes d´organismes des droits de l´Homme, ce pays africain connait une escalade de la violence dans sa partie anglophone, où les forces gouvernementales maintiennent une campagne à l´encontre des séparatistes.

La situation a éclaté fin 2016 avec la prolifération de groupes séparatistes armés. En 2017, les anglophones sont descendus dans les rues pour exiger la séparation des zones où ils sont majoritaires du Gouvernement central francophone de la capitale Yaoundé.

Le représentant du NRC a affirmé que la violence a obligé des dizaines de milliers de personnes à fuir et se cacher dans la forêt, se retrouvant sans accès à une alimentation minimum et sans attention médicale.

Des données de l´ONU rapportent que plus d´un million de personnes ont besoin d´aide alimentaire et sanitaire, confirmant que des milliers d´entre elles ont abandonné leurs logements.

La coordinatrice humanitaire des Nations Unies au Cameroun, Allegra Baiocchi, a dénoncé il y a quelques jours le fait que la violence empêche la livraison de l´aide humanitaire dans les zones concernées.

peo/mgt/lbp

EN CONTINU
notes connexes