lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´ONU préoccupée par les derniers événements à Gaza

Nations Unies, 6 mai (Prensa Latina) Le secrétaire général de l´ONU, Antonio Guterres, est aujourd´hui toujours préoccupé par les récents événements dans la Bande de Gaza, où de nouvelles agressions israéliennes menacent la vie de palestiniens.

Par un communiqué, Guterres a exhorté les parties à agir avec la plus haute modération et à diminuer les tensions, puis il a condamné les attaques contre des foyers de la population civile des deux côtés, israélien et palestinien.

Le titulaire de l´ONU a rappelé que son envoyé spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, NickolayMladenov, a également lancé un appel similaire et a demandé aux deux parties de reprendre le dialogue.

Des informations de presse indiquent que ce lundi un accord de cessez-le-feu a été trouvé, par l´intermédiaire de l´Égypte, entre Israël et les factions palestiniennes, dans le but de mettre fin à la récente escalade de violence qui a touché la Bande de Gazadepuis vendredi dernier, enclave déjà affectée par un blocus.

L´Autorité Palestinienne a fait savoir que, par la médiation du Caire, un accord de cessez-le-feu avait été trouvé entre les factions palestiniennes à Gaza et Israël, et qu´il est en vigueur depuis 4h30 du matin (heure locale).

Le pacte prévoit de retenir la charge israélienne sur Gaza et alléger l´embargo de Tel-Aviv sur l´enclave côtière, notamment par l´ouverture de postes de frontière et l´arrêt des attaques contre les pêcheurs, les agriculteurs et les manifestants de Gaza.

Les attaques israéliennes sur Gaza, qui ont débuté vendredi dernier, ont tué 25 palestiniens, dont deux femmes enceintes et deux jeunes enfants.

Les bombardements massifs ont également blessé 154 palestiniens et provoqué d´importants dommages à l´infrastructure locale.

De l´autre côté, quatre israéliens ont également perdu la vie suite aux lancements de roquettes depuis Gaza sur le sud d´Israël.

Les avions de guerre israéliens ont mené près de 150 attaques, qui en plus de bombarder l´artillerie, ont également atteint des infrastructures civile comme des bâtiments résidentiels, des magasins et des médias de communication.

Lors de cette dernière décennie, Tel-Aviv a lancé trois attaques importantes sur Gaza qui ont gravement affecté l´infrastructure de l´enclave. La dernière de ces incursions avait eu lieu en 2014, ce qui avait amené l´ONU a prévenir que la Bande de Gaza serait inhabitable d´ici à 2020 si ces agressions continuaient.

Israël a retiré ses troupes et colons de Gaza en 2005, mais maintient un contrôle stricte de ses frontières terrestres et maritimes depuis 2007, reniant les droits fondamentaux des deux millions d´habitants de cette enclave appauvrie.

peo/mem/ifb

EN CONTINU
notes connexes