mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

En 2018, la violence politique a coûté la vie à 648 colombiens

Bogotá, 10 mai (Prensa Latina) Selon une étude du Centre de Recherche et d’Éducation Populaire (Cinep), en 2018, la violence politique a causé la mort de 648 personnes en Colombie.

Le même rapport précise que, l’année dernière, on a enregistré mille 151 menaces de mort, 22 disparitions, 66 cas de torture et 48 attentats.

Au total, plus de deux mille 200 colombiens ont vu leurs droits fondamentaux bafoués, indique ce document  intitulé : « Violence camouflée. La base sociale du pays est en danger ».

Les plus graves violations de droits de l’Homme se sont produites dans les départements de Cauca, Valle del Cauca, Santander, Antioquia , Chocó et Bolivar.

Selon Luis Guillermo Guerrero, le directeur du Cinep, « les mécanismes destinés  à réduire  les victimes au silence et à  empêcher d’appliquer les peines prévues pour les coupables nuisent à la connaissance de la totalité des faits ».

Autrement dit, les cas de violence politique sont peut-être beaucoup plus nombreux, a expliqué Guerrero, tout en signalant « une régression dans l’histoire de ce genre de procès ».

Souvent, on ne connaît pas grand chose des coupables, a-t-il ajouté, bien que les groupes paramilitaires soient responsables de la moitié des cas enregistrés.

Ce rapport, auquel ont contribué plus de 60 organisations sociales, met en garde contre une nouvelle dynamique de la violence dans le pays. Celle-ci est dirigée, en particulier, contre les responsables sociaux résidant dans des zones rurales isolées et dans la périphérie des grands centres urbains.

Les personnes ayant le plus souffert de cette violence politique en Colombie sont des membres des Collectifs d’Action Communale, c’est-à-dire d’organisations de base qui encouragent les actions communautaires, principalement dans les quartiers et dans les zones rurales.

Peo/oda/tpa/cvl

EN CONTINU
notes connexes