lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´Irak refuse de se transformer en zone de guerre ou en plateforme d´agressions

Bagdad, 22 mai (Prensa Latina)« L´Irak refuse de se transformer en une zone de guerre ou en plateforme pour des agressions contre des États », a souligné le premier ministre du pays, Adel Abdul Mahdi, cité aujourd´hui par la presse nationale.

Mahdi a en ce sens annoncé qu´est envisagé et analysé l´envoi de délégations aux États-Unis et en Iran dans le but de « soulager » les tensions croissantes.

« Il y aura très bientôt des délégations irakiennes à Washington et à Téhéran dans le but de promouvoir le calme », a-t-il indiqué.

Le chef de Gouvernement irakien insiste à vouloir réduire l´espace de confrontation entre les États-Unis et l´Iran, surtout après une escalade des tensions provoquée par le Pentagone dans la région.

« Établir le calme entre ces deux rivaux servirait les intérêts de l´Irak et de sa population, comme de toute la région », a-t-il ajouté.

Mahdi a exprimé que les fonctionnaires iraniens et étasuniens l´ont informé du fait qu´ils ne souhaitent pas une guerre, mais des analystes estiment que le langage employé, notamment par le président Donald Trump, donne l´idée du contraire.

Les États-Unis et l´Iran ont échangé, et échangent encore, une rhétorique belliqueuse lors de ces dernières semaines, y compris par le déploiement d´une équipe d´attaque dans le golfe Persique, avec à sa tête le porte-avions USS Abraham Lincoln et plusieurs bombardiers B-52H, et ce face à de prétendues menaces iraniennes non spécifiées.

peo/tgj/arc

EN CONTINU
notes connexes