dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La France est exhortée à protéger les mineurs nationaux retenus par l´opposition syrienne

Paris, 30 mai (Prensa Latina) Le Défenseur des Droits, Jacques Toubon, a exhorté hier la France à prendre des mesures pour protéger les enfants français qui se trouvent dans des camps contrôlés par l´opposition syrienne et à mettre fin aux traitements inhumains desquels ils sont victimes.

La difficile situation de ces français enfants d´ex-combattants de l´État Islamique a été rendue publique ces dernières semaines, ces mineurs sont retenus dans ces installations mentionnées par les dénommées Forces Démocratiques Syriennes (FDS), soutenues par les États-Unis.

« L´État français doit adopter les mesures effectives qui permettent de mettre fin aux traitements inhumains et dégradants vécus par les enfants et leurs mères dans ces camps et de cesser les affronts à leurs droits », a indiqué le Défenseur des Droits.

En référence à cette affaire polémique, Toubon a également exhorté Paris à adopter toutes les mesures effectives qui permettent de mettre fin à la détention arbitraire des ces enfants français et de leurs mères dans ces camps.

Il a ainsi donné un délai d´un mois aux autorités pour répondre aux recommandations émises.

Diverses organisations humanitaires ont tiré la sonnette d´alarme concernant les épidémies de choléra, de tuberculose, de dysenterie et autres qui se propagent dans ces camps, ainsi que sur les conditions de vie précaires de toutes les personnes détenues.

La posture actuelle du Gouvernement français rejette le rapatriement automatique de ces mineurs et les dossiers sont analysés au cas par cas.

Jusqu´à maintenant, les autorités françaises n´ont rapatrié que cinq orphelins et une jeune fille dont la mère a été condamnée à perpétuité en Irak.

peo/rgh/lmg

EN CONTINU
notes connexes