lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des journalistes étrangers au Brésil s’inquiètent du harcèlement de Greenwald

Brasilia, 4 juillet (Prensa Latina) L’Association des Correspondants Étrangers (ACE) à Sao Paulo exprime aujourd’hui son extrême préoccupation au sujet des enquêtes policières visant le journaliste étasunien Glenn Greenwald, auteur d’une série de reportages mentionnant le ministre de la Justice Sergio Moro.

Selon la presse locale, la Police Fédérale enquête sur la situation financière de Greenwald, mais selon l’ACE il s’agit d’une pression contre Greenwald pour la série de reportages élaborés par le site The Intercept, qu’il dirige, en collaboration avec d’éminents médias nationaux, dont le plus grand journal du pays (Folha de São Paulo).

Le 9 juin dernier, The Intercept a diffusé les conversations illégales de l’ancien juge Moro avec les procureurs de l’opération de lutte contre la corruption Lava Jato, ce qui a mis en doute l’impartialité de l’actuel ministre de la justice, ainsi que son manque d’éthique alors qu’il était juge fédéral et a emprisonné l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva pour des faits présumés de corruption.

L’enquête formelle contre Greenwald par une entité subordonnée au ministre Sérgio Moro, le principal cité dans les reportages, est grave et porte atteinte à la liberté de la presse, estime la direction de cette association de correspondants.

Selon l’ACE, ce type de tentative visant à déstabiliser et à intimider un journaliste étranger pour avoir fait son travail constitue une violation grave de son droit d’enquêter de manière journalistique.

Il s´agit là d’un abus de pouvoir sans responsabilité correspondante, mais encore plus particulièrement de la part d’une autorité représentant la justice, a déclaré l´entité de journaliste dans ce pays Sud-Américain.

peo/tgj/ocs

EN CONTINU
notes connexes