jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un ancien président espagnol souligne les politiques mises en œuvre par Evo Morales

La Paz, 5 juillet (Prensa Latina) L’ancien président de l’Espagne José Luis Rodríguez Zapatero (2004-2011) a souligné ici les politiques économiques et sociales mises en œuvre par le président bolivien Evo Morales au cours des 13 années de son gouvernement.

Aujourd’hui, la Bolivie a démontré que le raisonner économiquement n’est pas signe de conspiration sociale, mais plutôt l’inverse. Pour réaliser des progrès sociaux, il faut qu’il y ait un bon gouvernement, a déclaré l’ancien mandataire lors de la conférence Démocratie, Développement et Féminisme, tenue à la Maison du Peuple, siège actuel de la Présidence du pays sud-américain.

Dans son intervention, Rodriguez Zapatero a souligné que, contrairement aux années précédentes, la Bolivie est maintenant reconnue au niveau international par le biais de la présidence de Morales et que les pays sont intéressés à faire des affaires avec cette nation sud-américaine.

Plusieurs organismes internationaux ont reconnu les réussites de la Bolivie, notamment la stabilité politique et sociale obtenue et les succès économiques qui ont permis d’améliorer la qualité de vie de tous les secteurs de la population.

Entre 2007 et juillet 2018, 8 797 projets au total ont été réalisés dans les domaines de l’éducation, des sports, de la route, de la production, de l’assainissement de base et de l’irrigation, ainsi que dans les infrastructures sociales et de santé, et ce uniquement dans le cadre du programme Bolivia Cambia Evo Cumple(La Bolivie Change, Evo tient ses promesses).

La nation sud-américaine est également devenue le leader de la région en croissance économique, du fait de la nationalisation de ses ressources naturelles.

‘D’un pays identifié par l’extrême pauvreté à un pays qui a réduit son extrême pauvreté, un pays où l’on voyait ses ressources naturelles produire peu et où quelques-uns devenaient riches, nous sommes passés à un pays où les ressources et les biens naturels produisent plus et le peuple a pu constater un rendement et une performance’, a précisé l’ancien président espagnol.

Il a également remercié tous les Boliviens qui travaillent en Espagne et a rappelé comment, durant son mandat, il avait veillé à leur fournir les services de base et à les traiter sur un pied d’égalité.

Par ailleurs, Rodriguez Zapatero a évoqué le féminisme et a exhorté la population, notamment les jeunes, à mettre en pratique le respect, la sensibilité et l’égalité envers les autres.

À cet égard, il a rappelé les politiques sociales mises en œuvre par le dirigeant indigène pour l’autonomisation des boliviens dans tous les domaines, notamment en faveur des femmes, par le biais de lois et d’autres initiatives.

José Luis Rodríguez Zapatero est arrivé hier dans le pays, où il restera jusqu’à samedi et offrira plusieurs conférences dans différents départements.

« Evo Morales est absolument intolérant aux inégalités, allergique à l’injustice et à l’exclusion, et il a mis en marche un peuple, un peuple auquel l’avenir avait été refusé. Aujourd’hui, la Bolivie est respectée, appréciée et admirée pour sa transformation, son développement économique et son sérieux », a-t-il conclu.

peo/oda/rbp/acp/lp

EN CONTINU
notes connexes