mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Président du Venezuela rejette tout dialogue avec l’opposition

Caracas, 8 août (Prensa Latina) Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a exclu hier la possibilité d’un dialogue avec les factions de l’opposition soumises à la politique hostile des États-Unis contre la nation sud-américaine.

En contact téléphonique avec le programme « Con el mazodando », transmis par la chaîne Venezolana de Television, le mandataire a assuré que le gouvernement bolivarien maintient un programme de dialogue permanent avec divers secteurs politiques, économiques, sociaux et culturels en vue d’accords au bénéfice du pays.

Maduro a précisé que les négociations menées en Norvège et à la Barbade sous les auspices du gouvernement d’Oslo impliquent des organisations d’opposition d’extrême droite qui ont appelé à des tentatives de meurtre, de coups d’état et à l’invasion militaire étrangère pour provoquer un changement de régime par des voies inconstitutionnelles.

Le chef de l’État a affirmé que la révolution bolivarienne a toujours plaidé pour une issue négociée dans le but de régler les différends et d´établir des conditions de coexistence politique, mais que ‘les actions hypocrites de l´extrême-droite ont conduit à prendre une position de dignité’.

À cet égard, Maduro a rejeté la position d’affrontement de ces secteurs qui ‘ont fait la fête’ à la suite de la décision de l’administration de Donald Trump d’imposer un blocus total des biens et avoirs vénézuéliens sur le territoire étasunien; ‘dans ces conditions, il ne peut y avoir de dialogue’, a-t-il indiqué.

Le mandataire a en outre demandé au Président de l’Assemblée Nationale Constituante, DiosdadoCabello, de lancer une offensive conjointe avec tous les pouvoirs publics pour faire appliquer la justice aux traîtres à la patrie’.

Il a également soutenu la convocation des partis politiques rassemblés au sein du Grand Pôle Patriotique pour une grande journée mondiale de protestation contre Donald Trump et sa politique hostile envers le Venezuela, à partir de samedi.

Le Gouvernement bolivarien a annoncé mercredi dans un communiqué la décision de revoir les mécanismes du processus de dialogue afin que leur poursuite soit réellement effective et compatible avec les intérêts du peuple vénézuélien.

peo/oda/wup

EN CONTINU
notes connexes