mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le secrétaire général de l’ONU se dit inquiet devant l’escalade des hostilités à Aden, au Yémen

Nations Unies, 10 août (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, se dit profondément inquiet devant la violence des affrontements de ces derniers jours à Aden, au Yémen. Une partie des combats s’est déroulée aux abords du palais présidentiel et de l’aéroport international.

Dans un communiqué, le secrétaire général demande instamment aux parties en présence de cesser les hostilités et de garantir l’application du droit international  humanitaire permettant de secourir la population civile.

Il a également demandé aux adversaires d’entamer des négociations globales afin de parvenir à résoudre leur différend et à prendre en compte les préoccupations légitimes de tous les yéménites.

« Seule une solution politique pourra résoudre le conflit au Yémen », a insisté le secrétaire général de l’ONU.

Selon les informations fournies par la presse, les récents affrontements avec les gardes présidentiels au siège même du Gouvernement yéménite ont provoqué la mort d’au moins trois personnes.

Mercredi dernier, un groupe armé a essayé de pénétrer dans le palais présidentiel à Aden, la capitale actuelle du Yémen, mais la garde présidentielle a ouvert le feu et réussi à contenir les assaillants.

D’après les Nations Unies, le Yémen souffre de l’une des plus longues crises humanitaires au monde, principalement en raison du conflit opposant, depuis 2014,  les troupes gouvernementales aux rebelles hutis d’Ansar Allah.

La crise s’est approfondie après le début des bombardements par une coalition anti-insurgés menée par l’Arabie Saoudite.

Les forces gouvernementales ont pu ainsi récupérer le contrôle d’Aden mais les combats se poursuivent dans les autres provinces.

peo/oda/ifb

EN CONTINU
notes connexes