dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

« La violence monte en Palestine occupée et le dialogue s’éloigne »,selon Mladenov

Nations Unies, 28 août (Prensa Latina) Le coordinateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a averti hier que la violence en Palestine augmente en grande partie à cause des actions israéliennes.

 

Alors que cela se produit, la possibilité d’un dialogue s’éloigne de plus en plus, le processus politique reste dans l’impasse et il n’y a aucune perspective de reprise, a-t-il déclaré devant le Conseil de Sécurité.

 Nous ne pouvons pas céder face à l’objectif d’un règlement pacifique du conflit et nous sommes très préoccupés par l’escalade de la violence dans les territoires palestiniens en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza, a-t-il souligné.

 La situation à Gaza devient de plus en plus difficile, en particulier en raison du manque de ressources et d´approvisionnements médicaux, a-t-il souligné.

 Mladenov a également averti qu’Israël étend ses colonies illégales sur les territoires occupés et détruit des biens palestiniens ou les confisque.

 Récemment, les autorités de Tel-Aviv ont démoli 22 structures dans la zone C de la Cisjordanie, dont 14 installations construites avec l’argent des donateurs internationaux, comme c’est le cas pour quatre citernes qui fournissaient de l’eau à la population, a-t-il précisé.

 Ces pratiques ne sont pas compatibles avec les obligations d’Israël en tant que puissance occupante en vertu du droit international, a souligné le coordinateur spécial des Nations Unies.

 Les tentatives d’annexion de la Cisjordanie compromettent la possibilité d’une solution de deux États et violent les résolutions du Conseil de Sécurité, a-t-il ajouté.

 Le représentant de l’ONU a également condamné la décision d’Israël de construire une colonie de peuplement à Dolev, en Cisjordanie, qui a été installée illégalement dans le village d’al-Janiya, à l’ouest de Ramallah.

 Alors que cela se produit, les Palestiniens ne peuvent obtenir de permis de construire, a observé Mladenov.

 Conformément à la résolution 2334 du Conseil de sécurité de l’ONU, les colonies de peuplement israéliennes dans les territoires palestiniens occupés sont illégales.

 Toutefois, il y a aujourd’hui plus de 200 colonies juives en Cisjordanie, dont certaines sont de grandes villes : au total, elles comptent plus de 600 mille colons.

 Les membres du Conseil de Sécurité, à l’exception des États-Unis, ont réaffirmé hier l’importance de la création de deux États: Israël et la Palestine, et se sont opposés aux tentatives de Tel-Aviv d’annexer la Cisjordanie.

 

peo/mgt/ifb/gdc

EN CONTINU
notes connexes