mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Condamnation de l’échange de tirs entre le Hezbollah et Israel

Beyrouth, 2 septembre (Prensa Latina) La Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a condamné hier l’échange de tirs entre le Hezbollah et Israël qui est en violation avec la résolution 1701 de l’ONU.

Une déclaration des casques bleus faite à Beyrouth indique cependant que le calme général est revenu dans les deux camps.

La FINUL a indiqué que la Résistance a tiré un missile à partir de la localité libanaise de Maroun al-Ras contre un véhicule militaire israélien et que l’Armée israélienne  a répliqué  par un tir de mortier envers les positions responsables de l’attaque.

Le chef du contingent multinational de la FINUL, le major-général Stefano Del Col, a contacté les deux belligérants pour éviter que la situation n’empire et pour que cessent les hostilités.

Selon le communiqué, le calme est revenu dans la zone et les casques bleus occupent le terrain conjointement avec l’Armée libanaise.

Le major-général Del Col considère cependant l’incident inquiétant et il a exhorté les deux parties à la modération afin d’éviter toute escalade.

Le Hezbollah comme les israéliens ont ratifié le compromis auquel ils sont parvenus sous l’égide du chef du contingent de l’ONU et ont promis  de respecter la résolution 1701 de l´organisme international.

Cette résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU avait mis fin au conflit de 2006 entre le Parti de Dieu (Hezbollah) et Israël, conflit qui avait duré 33 jours et s’était  soldé par un retrait sans conditions de l’envahisseur israélien.

peo/jha/arc

 
EN CONTINU
notes connexes