vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Syrie condamne les actions qui entravent la lutte contre le terrorisme

Les Nations unies, 19 septembre (Prensa Latina) La Syrie a aujourd´hui condamné devant le Conseil de Sécurité de l’ONU les actions des puissances occidentales qui entravent les efforts de Damas dans sa lutte pour libérer le peuple du fléau du terrorisme.

Les gouvernements de certains membres permanents du Conseil abusent des mécanismes des Nations Unies pour politiser la situation humanitaire, a dénoncé le représentant permanent de Damas auprès de l’ONU, Bashar Al Jaafari.

« Certains pays occidentaux soutiennent les groupes terroristes dans mon pays et ont placé leurs armes, et même leur diplomatie, contre le peuple syrien », a-t-il déploré.

Face à cette situation, l’ambassadeur arabe a appelé au respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Syrie et a appelé à aider Damas et ses alliés dans la lutte contre le terrorisme.

« Il faut mettre fin à la présence illégale de troupes étrangères sur le territoire syrien », a-t-il souligné en évoquant la coalition illégale dirigée par les États-Unis.

Il a également appelé à soutenir les efforts de reconstruction de son pays et à mettre fin aux mesures coercitives unilatérales qui étouffent la population et encouragent le terrorisme.

Le Gouvernement syrien a accepté le cessez-le-feu dans la zone de détente à Idleb, conclu le 31 août, mais les terroristes ne tiennent pas compte de ces accords, a-t-il souligné.

Al Jaafari a également donné des détails sur les couloirs humanitaires créés par Damas pour permettre aux civils de quitter les zones de combat, mais les extrémistes ont également empêché ces actions.

Les groupes terroristes utilisent les populations comme boucliers humains et ne respectent pas leur vie, a-t-il dénoncé.

Damas a facilité les missions d’évaluation de l’ONU et du Croissant-Rouge dans les camps situés dans les territoires occupés par la Coalition illégale dirigée par les États-Unis, a-t-il déclaré.

« Mais les troupes d’occupation nord-américaines n’autorisent pas les civils à quitter ces camps », a-t-il souligné.

L’ambassadeur syrien a remercié la Russie de son appui dans la lutte contre le terrorisme.

S’agissant du projet de résolution présenté par l’Allemagne, la Belgique et le Koweït, il a indiqué qu’il n’y avait pas eu de consultations avec la Syrie et que le document ignorait la menace terroriste et les causes profondes du conflit.

peo/acl/ifb

EN CONTINU
notes connexes