mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Protestations en raison de la pénurie de carburant en Haïti

Port-au-Prince, 20 septembre (Prensa Latina) Le comité de suivi du Forum Patriotique pour un Accord National en Haïti a déploré aujourd’hui la mort de plusieurs manifestants cette semaine lors des manifestations contre la pénurie de carburant.

La commission créée à la fin du mois d’août, à la suite du premier consensus national des forces progressistes pour faire face à la crise du pays, a fermement condamné les décès de Vladimir Fede dans la ville de Carrefour, située au sud de la capitale, et de Marc Ernest à Port-de-Paix, à environ 164 kilomètres de Port-au-Prince.

L´entité a également déploré la répression et l’arrestation de nombreux militants lors des manifestations qui ont paralysé lundi et mardi les principales activités dans la capitale et dans d’autres villes du pays, après presque trois semaines de rationnement de carburant.

«Nous considérons que ce que la population subit est la conséquence d’un système antipopulaire épuisé qui touche à sa fin, a déclaré le comité.

Le système n’engendre que l’exclusion, l’inégalité, la corruption, la faim, la misère, l’analphabétisme et le chômage chronique.

Depuis le début de la semaine, Haïti vit une série de manifestations spontanées, qui critiquent l’approvisionnement intermittent en carburant dans le pays, tout en dénonçant la gestion gouvernementale et la prétendue pénurie induite par les responsables de fournisseurs.

En dépit de l’arrivée d’environ 300 mille barils de carburant depuis mardi dernier, l’approvisionnement n’est pas encore stabilisé, et des barricades de pneus et le blocage des artères persistent dans certains endroits de la ville.

Ce vendredi, des secteurs de l’opposition ont annoncé une journée de mobilisation générale à l’occasion du 261e anniversaire de la naissance de Jean-Jacques Dessalines, père de l’indépendance haïtienne.

La manifestation exigera à nouveau la démission du président Jovenel Moïse, la tenue du procès contre les détournements de fonds publics et d’une conférence nationale souveraine, entre autres demandes.

peo/mgt/Ane

EN CONTINU
notes connexes