dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Devant l´ONU, le président palestinien critique les actions d’Israël

Nations Unies, 26 septembre (Prensa Latina) Le président de la Palestine, Mahmoud Abbas, a rejeté aujourd’hui devant l’Assemblée Générale des Nations Unies les actions d’Israël contre le peuple palestinien.

Une semaine avant les élections israéliennes, le Premier ministre Benyamin Netanyahu a annoncé que s´il gagnait les élections, la vallée du Jourdain et la région nord de la mer Morte seraient annexées, bien que ces zones fassent partie du territoire palestinien occupé.

Le mandataire a averti que si cette revendication était respectée, la Palestine réagirait en rompant tous les accords signés avec Israël, depuis l’Accord d’Oslo de 1993 jusqu’à ce jour.

Nous continuerons à tendre la main en faveur de la paix et des résolutions internationales, mais nous avons le droit de nous défendre par tous les moyens possibles, quelles que soient les conséquences, a déclaré Abbas.

Le président a remercié tous les pays et les institutions internationales qui ont condamné les déclarations de Nétanyahou et rejeté l´expansion continue des colonies juives en Cisjordanie et à Jérusalem qui sont illégales, conformément aux résolutions internationales.

Cela montre que la cause palestinienne reste au cœur des préoccupations internationales; cependant, la communauté internationale doit dès maintenant prendre les choses en main et faire appliquer au moins une des résolutions que nous avons paraphées dans cette même instance, a-t-il souligné.

Le moment est venu d’émanciper le peuple palestinien et de mettre fin à l’injustice. J’exhorte également tous les pays à maintenir leur soutien politique et économique à l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNrwa), alors que les États-Unis, principal contributeur, ont retiré leur financement, a ajouté le président.

Lors de son discours, Abbas a également dénoncé les atrocités quotidiennes de l’occupation israélienne dans la ville de Jérusalem.

Là-bas, l’occupation livre une guerre cruelle contre tout ce qui est palestinien, depuis la démolition de biens et la profanation de lieux saints de culte jusqu’à l’adoption de lois discriminatoires, dont nous pensions que l´existence avait cessée avec la fin l’apartheid en Afrique du Sud, a-t-il manifesté.

Le peuple palestinien ne se rendra pas face à l’occupation israélienne, encouragée par le soutien des États-Unis. Nous continuerons de résister par tous les moyens possibles, car il s’agit de notre droit légitime. Et de cette situation dépendra en fin de compte la paix et la sécurité dans la région, a conclu le dirigeant.

peo/mgt/Nvo

EN CONTINU
notes connexes