samedi 20 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Colombie utilise des mensonges pour attaquer le Venezuela, dit le ministre Rodriguez

Caracas, 27 septembre (Prensa Latina) Le ministre de la Communication du Venezuela, Jorge Rodriguez, a dénoncé aujourd’hui la fausseté des données présentées par le président de la Colombie, Ivan Duque, aux Nations Unies, sur les liens présumés entre le Gouvernement vénézuélien et l’Armée de Libération Nationale (ELN).

Sur le réseau social Twitter, Rodriguez a exprimé, « et maintenant Duque présente de fausses photos à l’ONU. Le plus grand producteur de cocaïne au monde, 8 millions de victimes de la guerre, des centaines de milliers d’assassinats, avec un gouvernement menteur qui protège et utilise des paramilitaires pour attaquer le Venezuela ».

Il a fait observer que ce sont des mensonges fabriqués pour justifier une agression contre cette nation.

Les déclarations du haut fonctionnaire vénézuélien ont lieu après que le quotidien El Colombiano ait rapporté ce vendredi que les photographies que Duque a montrées lors de la 74ème séance de l’Assemblée Générale correspondent à une information publiée par ce média en 2015 dans un travail spécial sur le recrutement de jeunes dans le département du Cauca, en Colombie, par l’ELN.

Accompagnant son tweet, Rodriguez a publié sur le réseau social un matériel audiovisuel intitulé Colombie Calvaire de la Paix, dans lequel est souligné la participation du Venezuela au processus de dialogue et à la signature de l’Accord de Paix de 2016, entre le gouvernement de l’ancien président Juan Manuel Santos et les ex-Forces Armées Révolutionnaires de Colombie-Armée du Peuple (FARC-EP).

Les documents indiquent notamment que ‘l’attitude de Duque cherche à détourner l’attention sur la crise sociale et politique en Colombie, les graves violations des droits de l’Homme et la rupture des accords de paix’.

Le chancelier Jorge Arreaza a signalé la veille que Duque avait utilisé la majeure partie de son temps à la tribune de l’Assemblée Générale de l´ONU pour parler en mal du Venezuela, au lieu de s’occuper des problèmes de sa propre nation.

‘Le Venezuela est un écran de fumée’, utilisé par Bogota et Washington pour dénaturer l’opinion publique mondiale concernant les conflits que connaissent leurs pays, a déclaré le ministre vénézuélien lors d’une conférence de presse.

peo/mv/ycv

EN CONTINU
notes connexes