dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le HCR qualifie de novateur le programme pour les réfugiés au Mexique

Mexique, 3 octobre (Prensa Latina) Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a souligné hier le programme lancé par le Gouvernement mexicain en faveur des migrants.

Les déclarations du fonctionnaire font suite à une récente visite dans l’État mexicain de Coahuila, où il a constaté que le programme d’intégration des réfugiés assure l’accès au travail, à l’éducation et au logement, estimant que l’initiative ‘devrait être reprise dans le monde entier’.

Grandi a qualifié le projet de migrants d’innovant, en mettant en place un système où tout le monde gagne, car il couvre une grande partie de la main-d’œuvre dans plusieurs régions, tout en offrant aux bénéficiaires sécurité et dignité.

Le haut commissaire des Nations Unies a de plus constaté que, grâce à la collaboration entre les autorités fédérales, étatiques et locales et les entreprises privées, la société civile et le HCR, les réfugiés, en majorité originaires d’Amérique Centrale, trouvent des espaces d’intégration avec la société mexicaine.

Lors de sa visite dans plusieurs localités du Mexique, Grandi a rencontré des réfugiés et des demandeurs d’asile dans des villes du nord et du sud du pays, qui lui ont parlé de violences, d’abus et de persécutions subis par des bandes criminelles, des actions qui les ont contraint à fuir leurs nations.

Les données publiées par les autorités nationales indiquent que, grâce à ce programme, plus de 3000 personnes ont été réinstallées dans quatre États du territoire mexicain depuis le début de l’année 2019, soit plus de 100 réfugiés en moyenne chaque semaine.

‘C’est un excellent modèle qui pourrait être reproduit, non seulement dans tout le Mexique mais dans d’autres parties du monde’, a souligné le titulaire du HCR, qui par le passé a également visité la démarcation du sud du Chiapas, qui accueille près de 70 % des demandeurs d’asile.

À cet égard, il a ajouté que le Mexique, en tant que pays de transit pour les personnes qui attendent d’arriver aux États-Unis, est devenu une nation de destination pour les réfugiés et les migrants d’Amérique Latine, et que par conséquent, les demandes d’asile sont passées de deux mille cent en 2014 à plus de 48 mille dans les huit premiers mois de l’année en cours.

‘Le HCR est déterminé à renforcer la capacité d’asile et les systèmes d’accueil pour soutenir la réponse du Mexique au défi de protéger et d’aider un nombre croissant de demandeurs d’asile et de réfugiés’, a souligné Grandi.

Il a également rappelé que cette nation a une longue et fière tradition d’accueil des personnes qui fuient les persécutions et bien qu’aujourd’hui le pays soit confronté à de réels défis, il offre aussi de grandes opportunités.

peo/Jha/odf

EN CONTINU
notes connexes