lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’armée syrienne pénètre dans le nord du pays sous l’acclamation des populations civiles

Damas, 14 octobre (Prensa Latina) L’armée syrienne a aujourd’hui annoncé que ses troupes avaient commencé à se déplacer vers les régions situées au nord-est du pays pour faire face à ce que Damas appelle « l’agression » militaires de la Turquie.

Des unités des Forces Armées Syriennes ont commencé à se déplacer vers les provinces situées au nord-est de la Syrie pour s’opposer aux envahisseurs et aux occupants turcs, a fait savoir SANA, l’agence de presse officielle.

D’autres médias ont confirmé que l’armée syrienne était déjà entré dans les villes de Manbej, au nord-est de la province d’Alep, et de Ain Arab (Kobane), au nord de Raqa, après que les milices armées kurdes aient ouvert auparavant tous les points de contrôle.

Un accord a été atteint afin de permettre à l’armée syrienne de se déployer dans les zones frontalières afin de protéger les civils des agresseurs turcs, a informé le journal

semi-officiel al-Watan dans son édition d’aujourd’hui.

Les milices kurdes, représentées par  les Forces Démocratiques de Syrie -c’est le nom qu’elles se donnent-, ont annoncé dans un communiqué leur opposition à tout projet visant à séparer ou à diviser le territoire syrien, ce qui a toujours été la condition  sine qua non pour que Damas débute un quelconque dialogue.

Pour empêcher et repousser l’agression turque, les Forces Démocratiques de Syrie sont donc parvenues à un accord avec Damas pour que l’Armée Syrienne se déploie sur les territoires attaqués  afin de protéger les frontières du pays et maintenir la souveraineté syrienne, explique le communiqué.

Par ailleurs, certains médias font état de mouvements de troupes syriennes se dirigeant vers la ville stratégique de Tabqua et son barrage sur l’Euphrate. Une fois qu’elles en auront pris le  contrôle, elles devraient se diriger vers la ville d’Ain Isa, au nord de la province de Raqa.

D’autres troupes de Damas ont aussi traversé l’Euphrate et sont en position favorable pour se déployer sur les champs pétrolifères et les gisements de gaz d’Omar et de Koniko, au nord de la province de Deir Ezzor.

Des milliers de syriens habitant les villes de Hasakeh et de Qamishli sont sortis dans la rue pour acclamer l’arrivée de l’armée syrienne, ont fait savoir les médias.

Peo/oda/fm

EN CONTINU
notes connexes