dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Palestine et le Mnoal condamne les actions d´Israël

Ramallah, 16 octobre (Prensa Latina) L’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) a réaffirmé qu’Israël mène une guerre contre tout ce qui est palestinien, ou représente ce qui l´est, dans Jérusalem occupée.

Les actions de Tel-Aviv concernent des centres culturels, des activités commerciales et des quartiers entiers. Israël persécute les dirigeants et attaque les jeunes en procédant à des arrestations arbitraires et en commettant d’autres infractions telles que des démolitions et expulsions de logements ou des transferts forcés, a déclaré Hanan Ashrawi, membre du Comité Exécutif de l’OLP.

La fonctionnaire a condamné, dans un communiqué au nom de la direction palestinienne, ce qu’elle a appelé l’enlèvement illégal du gouverneur de l’Autorité Palestinienne de Jérusalem, Adnan Ghaith, qui a été arrêté par la police israélienne ce lundi à son domicile de Jérusalem.

C’est la deuxième fois en moins d’un mois que les forces d’occupation attaquent ce haut fonctionnaire dans le cadre de leur campagne systématique de terreur et de provocation contre les habitants de la ville de Jérusalem occupée, en particulier dans le quartier d’Issawiyeh, a manifesté Ashrawi.

La membre du Comité Exécutif de l’OLP a souligné que 450 résidents de ce quartier ont été arrêtés au cours des quatre derniers mois.

La communauté internationale a la responsabilité de mettre fin à ce programme israélien d’extrémisme religieux et politique, car il est principalement injuste, illégal et oppressif, et menace la fragile stabilité de la région, a-t-elle souligné.
 
Ashrawi a demandé à toutes les personnalités internationalement responsables de cette situation d’intervenir immédiatement et de mettre fin au comportement illégal d’Israël à Jérusalem et dans d’autres zones du territoire palestinien occupé afin d’éviter déstabilisation et protéger l’État et de l’avenir de Jérusalem.

D´autre part, le Mouvement des Pays Non Alignés (Mnoal) a rejeté hier au Conseil Exécutif de l’Unesco les menaces et les agressions israéliennes contre la Palestine et a appelé la communauté internationale à exiger d´y mettre fin.

Nous condamnons les déclarations provocatrices répétées d’annexion des colonies de peuplement illégales dans les territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem-Est, la vallée du Jourdain et Hébron, a signalé l’ambassadeur Hector Constant, délégué permanent du Venezuela, pays qui préside actuellement le mouvement.
 
Au nom du groupe de 120 États créé en 1961, le diplomate a également condamné l’hostilité israélienne autour de la mosquée Al-Aqsa, troisième site le plus sacré pour les musulmans après La Mecque et Médine, et d’autres lieux, comme le village de Battir, dont le paysage culturel a été déclaré en 2014 par l’Unesco Patrimoine de l’Humanité.
 
Le Mnoal exhorte la communauté internationale, et en particulier la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, à rappeler aux occupants leurs obligations en vertu du Droit

International.

peo/tgj/nvo/ agp/wmr

EN CONTINU
notes connexes