vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Turquie menace à nouveau l’UE d’un exode de migrants et de réfugiés

Ankara, 17 octobre (Prensa Latina) Le gouvernement turc a averti aujourd’hui que, sans le travail de ses gardes-côtes, jusqu’à 400 mille clandestins pourraient arriver chaque mois dans l’Union Européenne (UE), en réponse aux critiques du bloc communautaire contre l’offensive d’Ankara en Syrie.

Lors d’une rencontre dans la ville balnéaire d’Antalya avec les gardes-côtes, le ministre turc de l’Intérieur Suleyman Soylu a déclaré que son pays ‘travaille quatre fois plus que ses capacités en le lui permettent’.

Il a assuré que ‘lorsque nous travaillerons avec nos capacités normales, le nombre de migrants et de réfugiés qui traverseront l’Europe en un mois atteindra 400 mille’.

L’UE a critiqué l’offensive militaire turque dans le nord-est de la Syrie et exigé à Ankara d’y mettre fin, tandis que certains pays membres du bloc ont imposé des embargos sur les ventes d’armes.

Il y a une semaine, le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé d’ouvrir les portes et d’envoyer des millions de réfugiés en Europe si l’Exécutif du bloc communautaire critiquait l’offensive d’Ankara.

Erdogan a rappelé que la Turquie compte plus de trois millions de Syriens qui ont fui la guerre dans leur pays et que nombre d’entre eux veulent rejoindre l’Europe.

La question de la Turquie figure à l’ordre du jour du sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’UE qui commence aujourd’hui à Bruxelles.

L’ordre du jour de la réunion prévoit une analyse de l’intervention militaire turque en Syrie et de ses opérations de forage dans la zone économique exclusive de Chypre, que Nicosie considère comme une violation flagrante du droit international.

Peo/rgh/mml

EN CONTINU
notes connexes