vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le chancelier de la Bolivie appelle les observateurs à vérifier le décompte des votes

La Paz, 23 octobre (Prensa Latina) Le chancelier de l’État Plurinational de Bolivie, Diego Pary a convoqué hier les observateurs internationaux pour vérifier et auditer l’ensemble du processus de décompte des voix afin d’assurer la transparence du processus électoral.

Je vous exhorte à accompagner en permanence le décompte des voix de manière officielle jusqu’à la fin du processus, afin que vous puissiez consulter tous les bulletins et les procès-verbaux : Nous sommes ouverts à toute forme d’exploration, a-t-il précisé.

Le Tribunal Suprême Électoral offre toute l’ouverture nécessaire pour le déroulement de cet exercice si important pour les boliviens et les boliviennes, et pour assurer un décompte transparent et propre jusqu’à ce que le dernier bulletin soit comptabilisé, a-t-il indiqué.

À cet égard, le gouvernement national est le plus soucieux d’assurer la transparence et de faire en sorte que le vote soit aussi clair que possible, car quel que soit le résultat, nous l’approuverons, a précisé Pary.

Pour ce qui est d’une éventuelle fraude, il a affirmé qu’elle faisait partie du drame orchestré par l’opposition, car jusqu’à présent aucun communiqué des observateurs de l’Union Européenne ou d’autres observateurs n´y faisait référence.

Il a réaffirmé que cela n’était pas nouveau car, avant même les élections du 20 octobre, les opposants boliviens avançaient déjà ces arguments, mais que le plus responsable et le plus honnête est d’attendre la fin du décompte officiel des voix.

Puis Pary a ajouté : « S’il y a le moindre doute, il est bon de se rappeler que dans tous les bureaux de vote des neuf départements du pays, il y a un délégué de chaque parti politique et tous possèdent un procès-verbal et des photographies du lieu ».

Il a fait valoir que les accusations des opposants au Mouvement Vers le Socialisme sont totalement faussent et mal intentionnées, car ces derniers ne cherchent qu’à déstabiliser le processus démocratique en Bolivie.

peo/mv/Nmt

EN CONTINU
notes connexes