mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Président de la Bolivie critique la mission de l’OEA

La Paz, 24 octobre (Prensa Latina) Le président de la Bolivie, Evo Morales, a contesté aujourd’hui les suggestions émises à l’avance par la Mission d’Observation de l’Organisation des États Américains (OEA), lors des élections générales, sans compter sur le résultat officiel.

‘Je ne partage pas la posture de la Mission (de l’OEA), car avant que le décompte officiel soit terminé ils sont déjà en train d’émettre un avis et de faire des suggestions, a déclaré le mandataire.

Il a ajouté qu’il ne voulait pas envisager que cette mission de l’OEA soit liée au coup d’État; qui serait donc de fait un coup d’État interne et externe.

Dans un rapport, la mission de l´OEA a suggéré que la meilleure option serait d’organiser un second tour électoral en Bolivie, même si Morales obtient 10% de différence sur le second candidat.

La norme bolivienne stipule que le gagnant de la présidence, lors d´un premier tour, est le candidat qui obtient plus de 50 pour cent des bulletins ou au moins 40 pour cent et 10 d’avance sur le deuxième.

Morales a réitéré l’invitation faite à l’OEA de procéder à un audit du décompte des voix et a exhorté l’opposition bolivienne et d’autres organismes à présenter des preuves d’une fraude présumée dans ce processus démocratique.

En outre, il a estimé que l’OEA devrait évaluer la mission d’observation qu’elle avait dépêchée en Bolivie.

‘Il manque encore plus de120.000 votes, nous pouvons descendre ou monter, nous devons être optimistes, et nous allons monter parce que c’est le vote rural’, a souligné le mandataire.

Selon le dernier bilan, avec 98,42 pour cent des suffrages exprimés, Evo atteignait 46,83 pour cent, contre 36,7 pour cent pour Mesa, le candidat d´opposition.

peo/mgt/jpm/gdc

EN CONTINU
notes connexes