lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le gouvernement irakien déploie des forces spéciales contre les manifestants

Bagdad, 28 octobre (Prensa Latina) Sous mandat du Premier ministre de l’Irak, Adel Abdul Mahdi, les forces antiterroristes spéciales ont commencé à intervenir contre des manifestations antigouvernementales massives qui ont fait près de 200 morts et des milliers de blessés.

Un ordre émis par Abdul Mahdi, connu aujourd’hui, indique que le chef de ces unités a reçu un ordre lui permettant d’utiliser tous les moyens pour mettre fin aux manifestations.

Des rapports indiquent que des agents de sécurité ont recouru à des méthodes plus répressives pour disperser une manifestation sur les rives du Tigre dans la capitale.

Dans le même temps, le ministre de l’Intérieur, Yassin al-Yasiri, a appelé à préserver le caractère pacifique du mouvement et a précisé que les objectifs de la gendarmerie étaient de protéger les manifestants.

Le plus important groupe parlementaire, Sairoon, s’est quant à lui joint aux protestations pour demander au gouvernement de répondre aux exigences de la foule contre la corruption.

Dirigé par le religieux musulman chiite Muqtada al-Sadr, ce groupe parlementaire s’est rallié à l’opposition et a avancé qu’il s’efforcerait de renverser l’Exécutif si le premier ministre reste silencieux face aux exigences populaires.

Les manifestations antigouvernementales de ces derniers jours ont les mêmes critiques et revendications que celle du début du mois : transparence, fin de l’incompétence et de la corruption au sein du gouvernement.

Les irakiens souffrent d’une pénurie de services de base, notamment d’eau et d’électricité, 16 ans après l’invasion et l’occupation d’une coalition dirigée par les États-Unis.

Peo/tgj/arc

EN CONTINU
notes connexes