lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Gouvernement vénézuélien dénonce l’agression de son ambassade au Brésil

Caracas, 13 novembre (Prensa Latina) Le Gouvernement vénézuélien a dénoncé aujourd’hui devant la communauté internationale l’assaut commis par des groupes violents de l’opposition politique contre son ambassade au Brésil.

Dans un communiqué officiel publié par la Chancellerie, l’Exécutif vénézuélien a déclaré que les opposants avaient envahi de force le siège de la mission diplomatique à Brasilia, face à l’attitude passive des autorités policières brésiliennes, au mépris de leurs obligations de protection de l’installation et de son personnel.

À cet égard, le Venezuela a mis en garde contre les informations erronées diffusées par divers moyens, qui donnent à penser que les actions illégales ont été menées avec l’accord des diplomates vénézuéliens.

Cette affirmation est absolument dénuée de toute véracité et ne cherche rien d’autre que d’essayer d’atténuer les responsabilités face aux crimes commis, a dénoncé le texte.

À cet égard, le Gouvernement vénézuélien a exigé du Brésil qu’il s’acquitte de ses obligations en tant signataire de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques.

De même, il a demandé à l’administration de Jair Bolsonaro de prendre immédiatement les mesures nécessaires pour expulser les agresseurs des environs de l’ambassade et mettre fin au harcèlement inacceptable auquel est exposé le personnel diplomatique vénézuélien à Brasilia.

Le Gouvernement vénézuélien a également confirmé qu’il continuerait à suivre de près l’évolution de cette situation inhabituelle.

Auparavant, le chancelier Jorge Arreaza a condamné le soutien du Ministère brésilien des Affaires Étrangères à l’invasion de l’ambassade du Venezuela par des groupes d’extrême droite.

‘Quelle honte pour Itamaraty (siège de la chancellerie brésilienne), autrefois référence pour la diplomatie mondiale, de cautionner l’assaut violent contre une ambassade d’un pays souverain’, a écrit Arreaza sur le réseau social Twitter.

peo/Jha/lrc

EN CONTINU
notes connexes