lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les ministres des Affaires Étrangères du Mexique et de l’Uruguay rejettent le coup d’État en Bolivie

Mexique, 16 novembre (Prensa Latina) Le ministre des Affaires Étrangères du Mexique, Marcelo Ebrard, et celui de l’Uruguay, Rodolfo Nin Novoa, ont rejeté hier le coup d’État en Bolivie.

Lors d’une rencontre dans cette capitale, en marge de la deuxième réunion du Mécanisme de Montevideo qui se déroule à huis clos, les ministres ont abordé de nombreux sujets d’intérêt mutuel, selon un communiqué officiel.

Au niveau régional, ils ont exprimé leur rejet total de la violation de l’ordre constitutionnel en Bolivie et appelé à la tenue d’élections libres, transparentes et crédibles dans les meilleurs délais, comme seul moyen de reprendre le chemin des institutions démocratiques et de rétablir l’État de droit.

Ils ont exprimé leur plein appui à la décision du Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Gutérres, de désigner Jean Arnault comme envoyé spécial pour soutenir les efforts visant à trouver une solution pacifique à la crise.

Ils se sont déclarés préoccupés par la poursuite de la violence et ont appelé au respect le plus strict de l’inviolabilité des sièges des représentations diplomatiques étrangères et de leurs représentants accrédités dans le monde entier, conformément aux dispositions de la Convention de Vienne de 1961 sur les Relations Diplomatiques.

Les ministres mexicain et uruguayen ont également profité de l’occasion pour examiner les principaux points de l’ordre du jour bilatéral et ont constaté l’excellente entente qui existe entre les deux pays.

Dans ce cadre, ajoute le communiqué, ils ont convenus de tenir la troisième réunion du Conseil de Partenariat Stratégique Bilatéral, mécanisme de dialogue politique en vigueur depuis 2011, à Montevideo, en 2020.

Ils se sont également engagés à faire avancer les travaux entre leurs institutions en vue de la signature de l’accord sur la sécurité sociale en cours de négociation entre les deux pays, afin de protéger les droits de tous les travailleurs migrants.

Ils se sont déclarés particulièrement intéressés par la promotion de la connectivité aérienne et ont convenus qu’il est important de progresser dans la signature d’un mémorandum d’accord sur la coopération consulaire qui permette l’échange de bonnes pratiques en la matière.

Cela se ferait dans le cadre des objectifs fixés par le Pacte Mondial pour une Migration Sûre Organisée et Réglementée.

Ils se sont également déclarés disposés à promouvoir des actions de collaboration en soutien au Plan de Développement Intégral El Salvador-Guatemala-Honduras-Mexique.

Puis les ministres ont réaffirmé l’importance du Fonds Commun de Coopération en tant qu’instrument qui a permis de positionner la coopération Sud-Sud et dans le cadre duquel plus de 600 activités et 40 projets ont été exécutés avec un investissement de 3,5 millions de dollars.

Peo/mar/Lma

EN CONTINU
notes connexes