mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Evo Morales réaffirme la nécessité d’une commission de la vérité

Mexique, 21 novembre (Prensa Latina) L´ancien mandataire bolivien Evo Morales a réaffirmé aujourd’hui la nécessité de créer une commission internationale de la vérité, afin de révéler les mensonges tissés par les putschistes pour justifier le gouvernement de facto et ses crimes.

Dans ses premiers tweets ce jeudi, Morales en a inséré un sur son compte @evoespueblo dans lequel il a indiqué que ‘Nous allons créer une commission de la vérité avec des personnalités internationales pour vérifier s’il y a vraiment eu fraude’.

Nous avons eu accès à deux rapports techniques d’institutions sérieuses et renommées qui montrent que nous avons gagné au premier tour, a-t-il ajouté.

Dans un rapport antérieur, il a dénoncé que la dictature d’Áñez, Camacho et Mesa avait déjà provoqué 30 morts et des dizaines de blessés par la répression de la police et des forces armées. Je lance un appel à la CIDH et à l’ONU pour dénoncer et freiner ce massacre de frères indigènes qui réclament la paix, la démocratie et le respect de la vie dans les rues.

Parallèlement, il a publié un autre message de l’écrivain Paulo Coelho de Souza qui écrit sur  son compte @paulocoelho  « Le Coup d´État en Bolivie arrive à sa fin. Mais les escrocs continuent à tuer. Le monde regarde ailleurs, mais les indigènes sont plus forts. J’espère que lorsque le cauchemar sera terminé, les putschistes répondront de leurs crimes ».

Coelho de Souza est l’un des écrivains et romanciers les plus lus au monde avec plus de 200 millions de livres vendus dans plus de 150 pays, traduits en 81 langues.

Peo/rgh/lma

EN CONTINU
notes connexes