samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Iran signe de nouveaux accords de partenariat nucléaire avec l’agence des Nations Unies

Téhéran, 25 novembre (Prensa Latina) L’Iran a conclu d’autres accords de coopération nucléaire avec l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA), a informé le représentant de la République islamique auprès de cette agence, Kazem Qaribabadi.

Qaribabadi a annoncé que quatre autres projets de coopération technique avaient été approuvés par l’Organisation Iranienne de l’Énergie Atomique (OIEA) et l’AIEA.

Ces quatre projets s’ajoutent aux deux précédents sur le conseil dans le domaine des opérations de production et de traitement du cancer pour les années 2020 et 2021, a-t-il indiqué.

Ces quatre accords, d’une valeur d’un peu plus d’un million d’euros, portent sur l’amélioration de la sécurité et du fonctionnement des réacteurs nucléaires, la formation et l’expansion des producteurs de céréales.

Le programme de coopération de l’AIEA vise à promouvoir et à améliorer les secteurs de la santé, de la nutrition, de l’agriculture, de la sécurité et de l’industrie, entre autres, a déclaré Qaribabadi.

En septembre dernier, le Directeur général par intérim de l´organisme de l’ONU, Cornel Feruta, a confirmé que l’organisation internationale maintiendra ses liens avec l’Iran dans le cadre du Plan d’Action Conjoint Intégré (JCPOA) ou un accord nucléaire.

Ce dernier, signé en 2015 entre Téhéran et six puissances mondiales, est menacé depuis le retrait des États-Unis en 2018 et l’inaction d’une triade européenne qui ne respecte pas les accords.

Washington a renoncé à l’accord et imposé à nouveau des mesures économiques coercitives à la république islamique, auxquelles les pays européens signataires, à savoir l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni, devaient répondre par des mécanismes permettant de contourner les sanctions nord-américaines.

Jusqu’à présent, Berlin, Paris et Londres n’ont exprimé qu’un soutien moral, mais aucune mesure concrète.

Face à cette situation, l’Iran a adopté quatre mesures de réduction des obligations envers le Jcpoa, conformément aux articles 26 et 36.

Le pays a suspendu la vente d’uranium enrichi et d’eau lourde, a augmenté l’enrichissement d’uranium de plus de 3,67 pour cent, a activé une chaîne de 20 centrifugeuses IR4 et de 20 IR6 et a injecté du gaz dans les centrifugeuses de la centrale nucléaire de Fordo.

Peo/tgj/arc

EN CONTINU
notes connexes