jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Syrie détruit les moyens utilisés pour la contrebande du pétrole vers la Turquie

Damas, 27 novembre (Prensa Latina) L’armée de l’air syrienne a bombardé des centres de raffinage de pétrole brut et des camions citernes utilisés par les milices kurdes pour faire passer le pétrole syrien en contrebande vers la Turquie.

Des milices kurdes qui se targuaient de leur hostilité envers la Turquie se livraient à la contrebande de pétrole brut syrien en complicité avec le régime turc, a déclaré un officier des opérations cité par l’agence officielle SANA.

Il a ajouté que les bombardements avaient été effectués à la suite d’informations vérifiées faisant état d’actes illégaux de vol de pétrole brut dans la région syrienne de Jazira (zone située à l’est de l’Euphrate).

Selon l’officier, des installations de raffinage de pétrole brut et des dizaines de camions ont été détruits dans la localité frontalière de Jarablus, au nord-est de la province d’Alep.

Les forces armées appliqueront des mesures strictes contre toute tentative de vol ou de contrebande de pétrole sur le territoire syrien, a déclaré le militaire.

Dans le début de la guerre en 2011, la Syrie produisait environ 380 millebarils de pétrole brut par jour, et cette quantité a été réduite à moins de 24 mille barils en raison des actes terroristes, des bombardements des État- Unis et de leur coalition, et du pillage des milices kurdes en complicité avec Washington et Ankara.

Les États-Unis ont récemment annoncé qu’ils avaient retiré leurs troupes de Syrie et laissé environ 400 soldats dans les champs pétroliers de Remelan et d’al-Omar, qui contribuent à 60 pour cent de la production du pétrole dans cette nation arabe.

peo/tgj/fm

EN CONTINU
notes connexes