mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Londres réitère son opposition à un autre référendum indépendantiste en Écosse

Londres, 17 décembre (Prensa Latina) Le gouvernement central britannique a réitéré dimanche son objection à l’autorisation d’un deuxième référendum sur l’indépendance de l’Écosse, comme l’exige le parti nationaliste de ce territoire du Royaume-Uni.

En 2014, nous avons eu un référendum sur la question de savoir si l’Écosse devait ou non se séparer du Royaume-Uni, et ils nous ont dit que cela mettrait fin à l’affaire pour une génération, a déclaré le chef de cabinet conservateur Michael Gove à Sky News.

Grove, qui a évoqué la consultation au cours de laquelle 55 pour cent des Écossais ont voté pour rester au sein du Royaume-Uni, a souligné la position du Premier ministre Boris Johnson, qui a averti vendredi dernier la chef du gouvernement écossais, Nicola Sturgeon, qu´il n’acceptera pas sa demande de tenir un autre référendum.

Sturgeon, qui est également à la tête du Parti National écossais, a intensifié ses pressions après que ce mouvement ait obtenu 48 des 59 sièges attribués à ce territoire à la Chambre des communes du Parlement britannique.

Il est clair que le type d’avenir que la plupart des Écossais souhaitent est très différent de celui que choisissent la plupart des Britanniques. L’Écosse a rejeté Boris Johnson et les Tories, et a de nouveau dit non au Brexit, a déclaré la leader indépendantiste après la victoire retentissante de son parti.

Après avoir averti Johnson que toute tentative visant à faire sortir l’Écosse du bloc européen irait à l’encontre du principe selon lequel le Royaume-Uni est une société de nations ayant des droits égaux, Sturgeon a souligné que l’avenir de cette région devait être entre les mains de son peuple.

Après la réponse de vendredi du Premier Ministre, la chef du gouvernement écossais a déclaré que le rejet d’un deuxième référendum nuirait à la démocratie.

Bien que la loi écossaise de 1998 stipule que le parlement régional ne peut pas adopter de législation sur des questions qui concernent le pouvoir législatif national, Sky News note qu’il existe une ambiguïté à ce sujet, car cette règle n’a jamais été confrontée devant les cours.

peo/mem/nm

EN CONTINU
notes connexes