dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La table de dialogue au Venezuela favorise la libération de 14 citoyens

Caracas, 7 janvier (Prensa Latina) Le dirigeant de l’opposition Javier Bertucci a annoncé hier la libération immédiate de 14 personnes à la suite des progrès réalisés par la Table de Dialogue National au Venezuela. Lors d’une conférence de presse à l’hôtel Meliá Caracas, Bertucci a expliqué que les citoyens libérés rejoignaient la liste de 29 autres personnes qui ont été libérées en 2019.

Il a de plus précisé que d’autres libérations se produiront d´ici quelques jours, dans le cadre des progrès réalisés dans le règlement des conflits et des solutions concrètes dégagées par la table de dialogue, et qu´elles seront annoncées à l’avance.

Le 17 octobre 2019, le procureur général Tarek William Saab a souligné que ce mécanisme de négociation politique a permis la libération de plus d’une vingtaine de citoyens, dont l’ancien président de l’Assemblée Nationale (AN), Edgar Zambrano.

Bertucci a par ailleurs confirmé que la table de dialogue a reconnu Luis Parra comme président de l’AN, lequel a prêté serment la veille en rejoignant la nouvelle direction du Parlement, instance inhabilitée depuis 2016.

Il a ajouté qu’ils ne soutiendraient aucune forme d’anarchie qui irait à l’encontre du règlement des problèmes dans le pays, signalant que certains secteurs extrémistes cherchent à poursuivre le conflit.

Face à cette reconnaissance, il a appelé la nouvelle direction du Parlement à travailler immédiatement pour dépasser le processus d’outrage visant l´AN et faire progresser les accords de la table de dialogue, dont la priorité est le changement de recteurs au sein du Conseil National Électoral pour la tenue ultérieure d’élections législatives.

Bertucci a souligné que, dans le cadre des points débattus par la table de dialogue, l’habilitation de tous les partis d’opposition aux élections législatives est prévue afin de parvenir à une représentation proportionnelle dans l’hémicycle.

Dans le même temps, le chef du Bloc de la Patrie, Francisco Torrealba, a indiqué qu’en prêtant serment ces nouvelles autorités aspirent à retrouver le véritable espace de discussion de l’AN.

Une nouvelle série de réunions de la Table de Dialogue National avec les secteurs de l’opposition a été lancée ce lundi en vue de parvenir à un règlement politique de la crise, de défendre la souveraineté et de respecter la Constitution.

Cette table était composée de la vice-présidente exécutive, Delcy Rodriguez, des ministres de la Communication et de l’Information, Jorge Rodriguez, et de l’Éducation, Aristobulo Istúriz, ainsi que du chef du groupe parlementaire du Bloc de la Patrie, Torrealba.

Pour l’opposition étaient présents Javier Bertucci (Espérance pour le changement), Felipe Mujica (Mouvement Vers le Socialisme), Claudio Fermín (Solutions pour le Venezuela) et Timoteo Zambrano (Changeons Mouvement Citoyen).

Le président du parti d’opposition Solutions pour le Venezuela, Claudio Fermín, a affirmé aujourd’hui que pour obtenir la réinstitutionnalisation de l’Assemblée Nationale (AN) les prochaines élections de cet organe doivent être concrétisées.

Dans des déclarations à la chaîne Venezolana de Television, Fermin a affirmé que plus la situation est complexe, plus le dialogue devient nécessaire.

Il a en outre ajouté que la nouvelle direction de l’AN s’engageait à progresser dans des domaines tels que l’amélioration des garanties électorales, parvenir à une représentation proportionnelle et réhabiliter un groupe de partis politiques pour qu’ils participent aux prochaines élections parlementaires.

À cet égard, il a exhorté les vénézuéliens à se préparer à ces élections législatives qui, selon lui, permettront d’aboutir à une AN plus hétérogène, diverse et démocratique.

Au sujet de Juan Guaidó -ancien titulaire du Parlement qui a reçu le soutien des États-Unis-, il a déclaré qu’il n’avait pas eu les voix pour être élu car de nombreux députés proches se trouvent en dehors du Venezuela.

Celui qui est membre de la table de dialogue national a indiqué que cette instance contribuait à la paix dans le pays et a confirmé sa confiance dans la capacité des vénézuéliens à régler leurs différends par la voie pacifique.

Dimanche dernier, la nouvelle direction de l’AN, dirigée par Luis Parra du parti Premièrement la Justice, a prêté pour la nouvelle législature 2020-2021.

Cette nouvelle direction a reçu le soutien de 81 voix des 150 députés présents, dont 30 appartiennent à l’opposition du pays.

peo/mv/lrc/ mem/lrc

EN CONTINU
notes connexes