vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le chancelier iranien dresse la liste des violations européennes de l’accord nucléaire

Téhéran, 16 janvier (Prensa Latina) Le chancelier iranien Mohammad Yavad Zarif a dénoncé les violations de l’Allemagne, de la France et du Royaume-Uni dans le Plan d’action conjoint intégré (JCPOA, pour ses sigles en anglais), ou accord nucléaire, dans un message diffusé aujourd’hui sur Internet.

La note de Zarif répond aux appels de la triade européenne de sauver le Jcpoa, dont les pays anticipent l´échec à cause de la république islamique.

Ces trois pays ont entamé un processus qui pourrait conduire au retour des sanctions de l’ONU contre l’Iran et à la fin de l’accord nucléaire conclu en 2015 entre Téhéran et six puissances mondiales.

À cet égard, le chef de la diplomatie iranienne a démenti des affirmations erronées de Berlin, Paris et Londres en présentant certains faits.

Le dénommé E-3 (groupe des trois pays européens membres de cet accord nucléaire) affirme qu’il s’est acquitté de ses obligations vis-à-vis du Jcpoa, mais dans la pratique, affirme Zarif, il interdit l’importation de pétrole iranien, impose des sanctions aux banques, retire des entreprises et ne protège même pas l’achat de nourriture ou de médicaments par Téhéran.

Il viole également ses propres lois en se soumettant à la politique anti-iranienne des États-Unis et ignore trois notifications de l’Iran pour activer le Mécanisme de Résolution des Litiges par lequel des échanges commerciaux auraient dû été établis afin d’alléger les mesures coercitives nord-américaines.

peo/tgj/arc

EN CONTINU
notes connexes