mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba et la République Sahraouie célèbrent 40 années de fraternité

La Havane, 21 janvier (Prensa Latina) Cuba et la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) ont célébré hier le quarantième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques qui renforcent les liens d’amitié entre les deux nations.

Les peuples cubain et sahraoui sont frères, ils sont liés par des liens étroits et, au cours de ces 40 années, les liens historiques et culturels ont été renforcés, a déclaré l’ambassadeur sahraoui accrédité sur l’île, Melainine Etkana.

Il a également remercié Cuba pour la solidarité et l’appui constants apportés grâce à la Révolution et à son peuple en matière de coopération et de fraternité dans divers secteurs sociaux.

Le diplomate a souligné que la plus grande des Antilles avait démontré tout au long de l’histoire qu’elle avait la capacité de résister, de défier et de réussir, et il a souhaité de nouveaux triomphes et succès à l’île.

Cuba a diplômé dans ses écoles près de 4000 étudiants sahraouis depuis 1977 dans le secteur de la santé, et aide à l’envoi de brigades médicales dans les camps de réfugiés.

Il a noté à cet égard qu’ils avaient toujours eu une brigade cubaine permanente de santé et une autre d’éducation dans les camps sahraouis, où il existe une école du nom de Simon Bolivar, issu d’un accord entre Cuba, le Venezuela et la RASD.

Pour sa part, la Vice-Ministre des Affaires Étrangères de Cuba, Anayansi Rodriguez, a souligné la résistance du peuple sahraoui, sa volonté et sa détermination de continuer à lutter jusqu’à obtenir son droit à l’indépendance totale.

Elle a rappelé les paroles du leader historique de la Révolution cubaine Fidel Castro en exprimant la valeur de la résistance des Sahraouis et de l’appui qu’il nous faut toujours apporter aux peuples frères.

Le Sahara Occidental, situé en Afrique du Nord, est l’un des 17 territoires non autonomes placés sous la supervision du Comité Spécial des Nations Unies sur la Décolonisation.

Initialement colonie espagnole, le processus indépendantiste a été interrompu en 1976, après l’invasion de la Mauritanie et du Maroc ; ce dernier pays persiste dans l’occupation de facto bien que la souveraineté marocaine sur ce que le royaume appelle «provinces méridionales» n’est reconnue ni par l’ONU ni par aucun pays du monde.

peo/mv/rra

EN CONTINU
notes connexes