mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Mexique assure respecter les droits des migrants

Mexique, 22 janvier (Prensa Latina) Le Gouvernement mexicain a assuré aujourd’hui qu’il offrait des solutions alternatives aux migrants, dans le strict respect des droits de l’Homme.

Dans un communiqué conjoint, les Secrétariats aux Affaires Étrangères et de Gouvernement indiquent qu’un groupe de migrants ayant décidé de tenter d’entrer par la force sur le territoire mexicain a été contenu par la Garde nationale.

Cela, selon le texte, conformément à des ordres donnés, dans le respect des droits de l’Homme, sans qu´il n´y ait ni blessés ni situations déplorables, malgré les agressions (jets de pierres) dont la Garde Nationale a été l’objet.

Le ministre des Affaires Étrangères, Marcelo Ebrard, et la ministre de l’Intérieur, Olga Sánchez, sur instructions du président mexicain Andrés Manuel López Obrador, ont donné hier une conférence de presse à la chancellerie pour faire connaître l’état de la prise en charge des migrants à la frontière sud du pays, explique la note.

La secrétaire Sánchez a réitéré que le Mexique a été l’un des premiers pays à souscrire au Pacte de Marrakech, qui est très spécifique et catégorique sur le fait que les migrations doivent être ordonnées, sûres et régulières.

‘C’est ce que nous faisons de façon ordonnée pour assurer la sécurité (des migrants) et le respect absolu de leurs droits humains’, a-t-elle déclaré.

Le chancelier Ebrard a quant à lui déclaré avoir reçu les rapports de l’Institut national des migrations, organe habilité à conduire et à exécuter la politique migratoire, ainsi que des rapports de la Garde Nationale, du Système national de développement intégral de la famille, des autorités étatiques et locales du Chiapas, entre autres.

Il a insisté sur le fait que les migrants avaient la possibilité de rester en tant que réfugiés ou d’obtenir un permis de travail temporaire dans le sud du pays et de participer à des programmes de protection sociale tels que Sembrando Vida (Semer la vie).

« De même, le cas échéant, ils ont été informés de la voie volontaire du retour assisté et de la possibilité pour eux de participer dans leur lieu d’origine aux programmes que le Mexique finance par l’intermédiaire de l’Amexcid », a rappelé le chancelier.

Sánchez a ensuite souligné que le Mexique accueillait des migrants ayant un certain nombre de possibilités d’accès à des programmes sociaux et à des visas temporaires de travail, de refuge et d’asile.

Elle a réaffirmé que ‘l’instruction du président Andrés Manuel López Obrador a été catégorique : le respect absolu des droits de l’Homme des migrants’.

À cet égard, Ebrard a informé du rapatriement assisté de 110 migrants par voie aérienne de Villahermosa, dans l´État de Tabasco, vers le Honduras, avait eu lieu hier.

Par ailleurs, 144 migrants rentrent volontairement au Honduras par voie terrestre avec l’appui du Gouvernement mexicain.

peo/acl/Lma/cvl

EN CONTINU
notes connexes