mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les « faux positifs », une politique historique en Colombie

Caracas, 28 janvier (Prensa Latina) Le directeur de l’Association Civile de Colombiens au Venezuela, Juan Carlos Tanus, a affirmé hier que les faux positifs sont une politique historique en Colombie.

‘Les faux positifs créés par le gouvernement colombien ne sont rien de plus que des exécutions extrajudiciaires, qui bénéficient d’un appui de la part de l’État, qui assume par ses serviteurs une structure qui produit des centaines d’homicides’, a-t-il affirmé.

Lors d’un entretien à Venezolana de Television, Tanus a affirmé que cette politique s’est développée et a eu un impact sur la société à travers les exécutions saluées par le président Ivan Duque.

Il a souligné que ce n’était pas une stratégie récente mais qui remonte à au moins 20 ans.

« Mais ce n’est qu’au cours de l’année écoulée que la Commission nationale de la vérité en Colombie a commencé à enquêter », a-t-il signalé.

Ces enquêtes ont révélé que, pendant les deux mandats d’Alvaro Uribe, 4000 dirigeants colombiens ont été exécutés extrajudiciairement en huit ans seulement, ce qui n’est pas comparable aux 17 ans de dictature d’Augusto Pinochet au Chili, a souligné Tanus.

Puis il a expliqué qu’il existe actuellement environ 10 mille cas documentés qui confirment les exécutions extrajudiciaires avec l’aval de l’État.

« Les six généraux qui font l’objet d’une enquête pour être prétendument liés aux faux positifs en recevant de l’argent et en sont un exemple », en sont un exemple.

« Chaque fois qu’ils présentaient un civil tué sous le prétexte qu´il avait été tué au combat (et le faisant donc passé pour un guérilléro), ils recevaient en retour des bénéfices du gouvernement », a-t-il indiqué.

Puis il a souligné que le Gouvernement colombien convoque un Sommet antiterroriste, mais qu’il est confronté à une mort quotidienne de dirigeants politiques.

peo/jha/ycv

EN CONTINU
notes connexes