jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Près de 43 % de la population hondurienne vit dans la pauvreté

Tegucigalpa, 3 février (Prensa Latina) Près de 43 % de la population du Honduras vit dans la pauvreté, la majorité résidant dans les zones rurales.

Selon l’Institut national de statistique (INE), la Banque interaméricaine de développement (BID) et la Banque mondiale (BM), en 2018, 42,7 % des ménages du pays se situaient en dessous d’un revenu mensuel de 2 697 lempiras (environ 109 dollars).

Selon le nouveau seuil de mesure de la pauvreté, 48,3 % des Honduriens ont des difficultés à se procurer le panier de base (alimentation, éducation, santé, vêtements, transport), dont 38,4 % vivent dans les villes et 60,1 % dans les campagnes.

Selon les critiques du Parti Liberté et Refondation (Libre) au budget de l’État pour 2020, le niveau de crise entre les nationaux est présent dans tous les indicateurs du modèle néolibéral et dans la douleur des migrants.

Il y a quelques jours, le sondage d’opinion de la CID-Gallup a estimé que le pays était mal engagé, principalement sur le plan économique, avec des problèmes de chômage, d’insécurité et de manque d’argent dans les foyers du pays.

Libre indique que six Honduriens sur 10 sont au chômage ou sous-employés et que quatre sur 10 vivent dans l’extrême pauvreté.

La CID-Gallup a rapporté que 55% des citoyens désapprouvent la gestion du président Juan Orlando Hernández.

La Commission Économique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (Celac) définit le Honduras comme la nation la plus pauvre de tout le continent, une réalité à laquelle des milliers d’immigrants tentent d’échapper chaque année.

peo/mgt/Yma

EN CONTINU
notes connexes