jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Lancement en Équateur d’un livre sur la guerre judiciaire en Amérique Latine

Quito, 21 février (Prensa Latina) En Équateur circule aujourd’hui le livre ‘Lawfare, guerre judiciaire et néolibéralisme en Amérique Latine’, présenté mercredi dans cette capitale comme un texte pour l’étude du phénomène dans plusieurs pays de la région.

L’ouvrage comprend une étude détaillée des expériences de l’utilisation de la dénommée guerre juridique comme stratégie pour affaiblir la gauche et le progressisme, qui a gagné de multiples espaces au début du XXIe siècle.

‘Un tel livre, avec les arguments et la description des faits présentés ici, a une valeur transcendantale pour ce que nous devons faire en tant qu´organisations populaires, démocratiques et universitaires dans la bataille des idées’, a déclaré la secrétaire exécutive du Forum de São Paulo, Monica Valente.

De son côté, l’ancien Président du Paraguay, Fernando Lugo, en visite en Équateur, a salué l’ancien président Rafael Correa et d’autres dirigeants de la Révolution Citoyenne, comme Jorge Glas (ex-vice-président), Ricardo Patiño (ancien chancelier) et Gabriela Rivadeneira (ancienne présidente de l’Assemblée Nationale), qu’il considère comme des victimes de lawfare.

Dans ce contexte, Lugo a noté que l’expérience de l’Amérique Latine ces dernières années attire beaucoup l’attention et a rappelé le leader historique de la Révolution cubaine, Fidel Castro, qui, à son avis, a démontré l’importance de la bataille des idées dans la lutte des peuples.

‘Ces actions sont toujours dirigées contre des gouvernements progressistes, des dirigeants démocratiques, et le livre montre que le lawfare a été préparé, conçu et exécuté contre un rêve, contre un projet, contre des personnes et des modèles démocratiques’, a-t-il affirmé.

Pour sa part, la préfète de Pichincha, en Équateur, Paola Pabón, considérée comme une persécutée politique victime du gouvernement nationale, a apprécié la publication du texte, déjà diffusé au Mexique, ainsi que la présence au rendez-vous de parlementaires andins, de députés, de représentants d’organisations sociales et du corps diplomatique accrédité dans cette nation sud-américaine.

Pabón a expliqué que le prologue du livre, écrit à quatre mains avec le juriste et criminologue argentin Raúl Zaffaroni, la touche sur le plan humain parce qu’il a été rédigé depuis la prison, alors qu’elle faisait l’objet d’une enquête dans l’affaire Rebelion, toujours en cours, et l’a révisé avec ses codétenues.

‘Lawfare, guerre judiciaire et néolibéralisme en Amérique Latine’ est né de l’analyse d’expériences concrètes dans différents pays de la région par des chercheurs du Centre stratégique latino-américain de géopolitique, qui ont étudié la définition et le fonctionnement de cette pratique par des faits que les médias hégémoniques préfèrent passer sous silence.

peo/jf/scm/cvl

EN CONTINU
notes connexes