samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les tactiques de l’UE favoriseraient la mise en œuvre du plan de Trump

Ramallah, 21 février (Prensa Latina) Les tactiques dilatoires de l’Union Européenne (UE) favorisent la mise en œuvre du plan de paix controversé pour le Moyen-Orient présenté par les États-Unis, a dénoncé aujourd’hui Palestine Libre.

Sa faible réaction face au dénommé « Accord du Siècle » du président étasunien Donald Trump a été accentuée par la récente décision de refuser d’adopter une résolution officielle jusqu´aux élections israéliennes du mois prochain, a commenté la publication.

Lors d’une sorte d’offensive diplomatique, le Ministère des Affaires Étrangères de l’Autorité Palestinienne (AP) a demandé une action urgente de l’UE et de la communauté internationale représentée à l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour tenter de freiner l’application des mesures contenues dans ce prétendu Accord.

Cette initiative qualifiée de coup d’État ou de complot par le président de l’AP, Mahmoud Abbas, et d’autres politiciens, diverge des solutions ou projets de règlement antérieurs basés sur la vision de deux États et conçus autour des paramètres énoncés dans les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU sur les questions les plus épineuses : frontières, Jérusalem, réfugiés.

Ces projet de solutions considèrent également comme prémisse la sortie négociée du conflit, ce qui exclut les impositions ou l’assujettissement tacite d’une partie aux desseins et intérêts de l’autre.

Habituée à jouer un rôle tiède face au conflit israélo-palestinien, l’Union Européenne se contente d’émettre de légères condamnations, absolument inutiles, des violations qu’Israël commet contre le peuple palestinien, mais elle n’a jamais entrepris de véritables actions pour faire respecter la légalité, est-il estimé dans l’article du portail numérique.

Incroyable double morale, malgré ses prétendus efforts de consolidation de la paix et son soutien apparent aux droits des hommes et des femmes concentrés dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, l’UE s’engage à soutenir l’expansion des colons israéliens, ajoute l´article.

L’Accord du Siècle confère à la Palestine une autorité limitée au sein d’une patrie non contiguë.

Il propose en outre de mettre un terme à l’expansion des colonies de peuplement (de colons israéliens dans les territoires arabes) pendant quatre ans, mais rejette le démantèlement des colonies existantes et laisse Tel-Aviv prendre le contrôle de la vallée du Jourdain.

La proposition de Trump récompense l’occupation israélienne au lieu de la rendre responsable de ses crimes, renforce le régime d’apartheid, oublie les réfugiés et nie notre juridiction sur Jérusalem-Est, a souligné Abbas.

peo/tgj/ap

EN CONTINU
notes connexes