samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le chancelier du Venezuela appelle les États-Unis à la réflexion face au nouveau coronavirus

Caracas, 16 mars (Prensa Latina) Le chancelier du Venezuela, Jorge Arreaza, a appelé hier à la réflexion du gouvernement des États-Unis et au retrait des mesures coercitives unilatérales au milieu de la grave urgence sanitaire mondiale en raison du coronavirus SRAS-CoV-19.

Dans une interview accordée au journaliste José Vicente Rangel, le chef de la diplomatie vénézuélienne a affirmé que les agressions économiques de l’administration nord-américaine de Donald Trump compliquent pour de nombreux pays la lutte contre la maladie, déclarée pandémie par l’Organisation Mondiale de la Santé.

‘Puisse le gouvernement des États-Unis prendre en compte cette situation complexe de santé publique, réfléchir et cesser ses agressions contre le Venezuela, Cuba, l’Iran et les autres nations qu’il agresse économiquement, car cela rend plus difficile l’attention sur des problèmes comme celui-ci’, a affirmé le ministre.

En annonçant les premières mesures pour endiguer les souffrances causées par le virus SARS-CoV-2, le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a demandé au ministre des Affaires Étrangères d´assurer immédiatement les gestions nécessaires pour que Washington lève toutes les mesures coercitives contre l’économie de la nation sud-américaine.

Arreaza a rappelé que le 13 février dernier la Cour Pénale Internationale a été saisie d’une plainte du Gouvernement bolivarien concernant les effets de ces mesures qui constituent des crimes contre l’humanité.

‘Le blocus est criminel et nous l’avons dénoncé au Conseil de Sécurité, à l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies, au Conseil des Droits de l’Homme, nous avons amené le dossier devant la Cour Pénale Internationale pour enquête et neutralisation’, a souligné le chancelier vénézuélien.

Il a déclaré que le Venezuela vit une agression multiforme sur les plans politique, économique, commercial; ‘c’est une agression qui touche tous les secteurs de la société’, a ajouté le ministre.

peo/acl/Wup

EN CONTINU
notes connexes